En-tête

"Les mains qui agissent sont plus importantes que les lèvres qui prient"

Satya saibaba

Editorial : Lettre de la Médecine du sens n°156

La médecine n’est pas bien partie au-delà des déserts médicaux c’est toute une génération de jeunes médecins qui refuse une médecine déshumanisée, qui les maltraite, déçoit leurs espoirs de qualité humaine et en fait des esclaves de l’industrie pharmaceutique et de la sécu. J’ai voulu aujourd’hui faire un point de la situation, dans ce grand éditorial à lire jusqu’au bout.

Les Déserts médicaux sont un des grands thèmes de la campagne présidentielle.

C’est quoi un désert médical ? c’est une région où il n’y a presque plus de médecin qui veulent s’installer et ou là où les médecins qui partent en retraite ne trouvent pas de successeur.

Alors chacun y va de son couplet et de sa solution, libérale, autoritaire, étatique, tout y passe. On parle d’obliger certains médecins à aller dans ces zones. D’embaucher des médecins fonctionnaires, de réglementer encore et encore, d’augmenter le numérus clausus.

Mais qui se pose la question des causes profondes.

Savez-vous que sur 100 médecins généralistes qui terminent leurs 9 ans d’études, 25 ne vont jamais s’inscrire à l’ordre et que la plus part ne feront plus de médecine.  Rien qu’avec ces 25 là, vous résolvez le problème des déserts médicaux.

La croix suivant les réflexions de l’institution médicale parle de réfléchir au mode de sélection des étudiants en 1° année de médecine.

Personne ne pense à remettre en question la structure même des études de médecine et la médecine telle qu’elle est pratiquée.

Parce qu’il faut oser le dire elle réussit à écœurer 1/4 des étudiants qui préfèrent renoncer à 9 ans d’études et de sacrifices que de continuer dans une voie et un métier qu’ils désavouent complètement.

Ce chiffre de 25% n’est pas nouveau il est le même depuis 2009. Cela fait donc 8 ans que les facultés découragent les vocations. Oseront-elles s’interroger.

 

Un médecin sur quatre renonce à soigner

Selon le conseil de l’Ordre, 25 % des médecins tout juste diplômés ne s’orientent pas vers le soin mais plutôt vers des fonctions administratives.

Lire la suite.

---

Concrètement ces étudiants se sont battus pour passer cette ultra difficile première année de médecine avec juste 12% de réussite.

Ils ont travaillé pendant  9 ans comme aucun étudiant. Ils ont regardé leurs copains passer des super études sympas, avec des stages à l’étranger et un bon temps une fois la première année passée.

Tous les jours à l’hôpital ils ont fait le travail des secrétaires, mais pas celui formateur de futur médecin. Ils sont les bêtes de somme des services. Puis, interne, ils ont continué à être beaucoup plus exploités que formés.

Les témoignages s’accumulent sur leurs conditions de vie. Des vidéos circulent d’interne racontant leur exploitation. Regardez ce témoignage de cet interne en orthopédie du CHU de Brest. Et encore les spécialistes n’ont pas un tel taux de défection.

https://www.facebook.com/ECSDM/videos/1093754534055682/

Certains internes courageux qui osent parler de leurs conditions voient leur témoignage attaqués. Toute la presse se déchaine sur eux et surtout les autorités de santé. Elle a osé parler.

https://www.facebook.com/sabrina.alibenali/videos/10211200508466588/

Allons encore plus loin, de nombreux articles sortent sur la maltraitance des étudiants dans les facultés et les hôpitaux. Voyez cet article « humiliation, exploitation, les calvaires des étudiants à l’hôpital ».

Tous ceux qui ont des proches étudiants en médecine ou internes connaissent des histoires semblables.

Des histoires aussi de jeunes médecins qui après quelques années quittent la médecine parce qu’elle ne correspond pas à leurs espérance d’humanité.

Humiliation, exploitation... le calvaire des étudiants à l'hôpital

Le Monde note à son tour qu’« une centaine d’élèves infirmiers, aides-soignants ou internes en médecine dénoncent dans un livre les «violences gratuites» infligées par leur hiérarchie ».

Lire la suite.

---

Il y a aussi tous ces étudiants qui considèrent que l’enseignement est très fortement conditionné par l’industrie pharmaceutique et il est logique qu’ayant choisi la médecine par vocation de soigner, ils n’aient pas envie d’être uniquement des prescripteurs au service de Big Pharma.

Conflits d'intérêts : des étudiants témoignent de l'influence des labos pendant leur cursus.

Nouveaux goodies high-tech, viennoiseries offertes au petit déjeuner, formation aux dernières technologies ou jeu pour gagner un voyage à un congrès…

Lire la suite.

---

Les références opposables (les obligations faites aux médecins de suivre certains critères de prescription sous peine de sanctions) ont considérablement réduit la liberté des médecins et appauvri de façon dramatique la médecine qui deviens standardisée et uniforme.

Quant aux médecines alternatives n’en parlons même pas, elles sont systématiquement traquées et persécutées. De nombreux médicaments anciens peu chers et efficaces sont devenus introuvables ou supprimés.

Bien sûr mardi dernier Michel Cimes qui adore tant se moquer de tout ce qui ne va pas dans le sens de la pensée dominante, celle la justement qui décourage tant de futurs médecins. Michel Cimes donc a fait une émission sur les médecines alternatives. Il semble découvrir « Les pouvoirs extraordinaires de notre corps ».

Mr cimes tout cela est connu depuis bien longtemps, c'est dommage de le découvrir si tard...

---

L’avenir n’est pas plus florissant non plus  avec Emmanuel Macron qui s’entoure de conseillers à la solde des labos. François Hollande avait Aquilino Morelle, lui aussi très lié à Big Pharma.

 Autopsie d’un conflit d’intérêt.

Quand le conseiller en santé d’Emmanuel Macron est grassement payé par le laboratoire Servier. Et pendant ce temps Macron annonce un meilleur remboursement des médicaments contre l’hypertension sévère, spécialité de Macron.

Macron : le frère de son mentor chez Drahi démissionne pour conflit d’intérêts

Le château de cartes constitué par Macron est fragile. Pas seulement chez ses électeurs, mais parmi ses ralliés politiques.

Lire la suite.

---

Servier vous vous souvenez c’est le médiator. Le Dr Irène Francon qui a dénoncé ce scandale très bien raconté dans le film « La fille de Brest » que je vous conseille.

---

L’environnement dégradé tue 1, 7 millions d’enfants chaque année.

Est-ce que les acteurs de la dégradation de l’environnement sont considérés comme des criminels.

Je connais peu de gens qui resteraient en liberté après avoir tué 1, 7 millions d’enfant.

Et pourtant, ils sont très florissants.

Il est important de mettre en avant la notion d’écocide.

L’environnement dégradé tue 1,7 million d’enfants chaque année

Pollution des foyers et de l’atmosphère, tabagisme passif, consommation d’eau non potable, et manque d’installations sanitaires et d’hygiène sont responsables chaque année de la mort de 1,7 million d’enfants de moins de 5 ans...

Lire la suite.

---

Vitamine D elle est décidément très utile.

Amélioration des performances physiques.

De moindres performances physiques en cas de carence en vitamine D, même après réadaptation cardiaque

Les qualités pléiotropiques de la vitamine D lui confèrent des actions multiples dans le corps humain : de la régulation du calcium et du phosphore dans la minéralisation osseuse, elle étend son rôle au niveau neuromusculaire, cardiovasculaire et immunitaire...

Lire la suite.

---

Eviter les infections respiratoires.

De la vitamine D pour éviter les infections respiratoires, mais pas en bolus !

Des études observationnelles ont mis à jour un lien entre un taux sérique bas de 25 OH vitamine D et le risque d’infection respiratoire aiguë. Les méta-analyses réalisées livrent toutefois des résultats contradictoires, liés sans doute à l’existence de biais, tenant à des différences dans les caractéristiques des participants ou dans les posologies de vitamine D prescrites.

Lire la suite.

---

Les vraies merveilles de la nature et encore une solution pour l’antibio résistance.

Le sang du dragon Komodo.

Le sang du dragon de Komodo, solution contre la résistance aux antibiotiques ?

L’Express indique en effet que « des scientifiques ont découvert que le sang du plus grand lézard sur Terre contient des protéines tueuses de "super-bactéries" particulièrement dangereuses pour l'Homme. Ils espèrent pouvoir s'en servir pour fabriquer de nouveaux médicaments ».

Lire la suite.

---

Métaux lourds, quelle symbolique ?

Interview d'Olivier Soulier par Prévention Santé

---

Webinaire avec Dr Olivier Soulier

organisé par Conversation Papillon

---

Amour et Guérison. 

J’animerai en août un voyage exceptionnel à Bali sur ce thème du au 11 au 25 août 2017

Avec Eric Grange et Oasis voyage.

« Etre amoureux, c'est se créer une religion dont le dieu est faillible. »

Jorge Luis Borges

Eté 2017

Voyage exceptionnel avec Olivier Soulier

---

Nouveau DVD : La symbolique des métaux lourds

Découvrez le sens profond des intoxications par les métaux lourds, une véritable révélation pour la compréhension humaine.

---

Prochains séminaires

Sens et Symboles invite :

Olivier Soulier

• Le Transgénérationnel, héritage et dépassement, les 31 mars, 1 - 2 avril 2017 à Annecy

Lien : http://www.lessymboles.com/produit/seminaire-histoires-transgenerationnelles/

• Les Maladies Auto Immunes, le grand défi du XXIe siècle, les 19 - 20 - 21 mai 2017 à Bruxelles

Lien : http://www.lessymboles.com/produit/seminaire-maladies-auto-immunes/

•  Gynécologie, andrologierencontre de l’autre, rencontre de soi, amour et reproduction, les 9-10-11 Juin 2017 à Paris

Lien : http://www.lessymboles.com/produit/seminaire-gynecologie-andrologie/

---

Conférence d'Olivier Soulier


"Approcher la maladie avec le coeur"

le 9 avril 2017 au Congrès de Rassemblement Solidaire organisé par OASIS 

---

Bonne semaine à toutes et à tous !

---