Articles

FACTEURS EXTERIEURS POUVANT DECLENCHER LA SEP

On considère aujourd'hui que, comme dans le modèle de la souris transgénique, non seulement il faut une prédisposition personnelle génétique et immunitaire à développer la SEP, mais il faut également l'intervention d'un facteur extérieur pour déclencher la maladie.

Le rôle des microbes dans les maladies non infectieuses et auto immunes

Dans l'ensemble, l'étude jette un nouvel éclairage sur la façon dont les facteurs environnementaux peuvent interagir avec la génétique et avoir des conséquences qui favorisent les maladies, expliquent les chercheurs.

Sclérose en plaque : des médicaments à proscrire, selon la revue Prescrire

Dès le stade de l'évaluation initiale, la balance bénéfices-risques du daclizumab dans la sclérose en plaques apparaissait défavorable

Sclérose en Plaque, un antibiotique, la minocycline, pourrait éviter le passage en phase active.

Agir précocement dans la sclérose en plaques (SEP) est devenu une évidence et tous les immunomodulateurs dont l’efficacité a été démontrée dans la forme rémittente ont été ensuite proposés avec succès pour remplir cet objectif.

Une "poussée" pour grandir

Ne vous positionnez pas en tant que victime mais prenez cette situation comme une opportunité de changement. Ne vous enfermez pas dans un concept ou diagnostic en projetant le pire.

Microbiome et maladies inflammatoires: une piste prometteuse

Comme l’a rappelé Dirk Elewaut, chaque site barrière de notre organisme est colonisé par une flore très diverse et spécifique, avec des interactions microbiote-pathogène différentes également.

Un moindre risque de SEP pour les buveurs de café ?

6 tasses par jour et un risque de SEP réduit de 30 %

Vitamine D et sclérose en plaques, la polémique du Brésil

Vitamine D et sclérose en plaques, la polémique du BrésilSAO PAULO – En pleine Coupe du Monde, le Brésil n’est pas seulement le centre du monde de la planète (football) mais est aussi le lieu d’affrontements entre scientifiques concernant l’utilisation à très haute dose de vitamine D pour soigner la sclérose en plaques.

SEP et vaccins : au delà du phantasme

Un article très intéressant qui, comme il est dit, donne lieu à des interprétations très différentes. Le risque de SEP est majoré dans les mois suivant la vaccination, mais il est opposé que ces cas sont en général régressif. Souvenons nous que la cour d’appel administrative de Nancy à attribué une indemnité record pour une SEP suite de vaccination «sans reconnaitre le lien de cause à effet!». Surprenant !

Sclérose en plaques : la piste du sel

Essayons de comprendre le rôle du sel dans le développement de la SEP. Le sel intervient dans la conduction nerveuse, ça nous le savons tous. Symboliquement le sel représente la connaissance. Il est aussi très en lien avec la fonction paternelle.

Vaccination anti-hépatite B et sclérose en plaques : une indemnité record n’établit pas une causalité scientifique !

Tout à fait surprenant et très jésuite. Il y a pas de lien, mais on paye quand même. Comme dirait Coluche «jusqu'où s’arrêterons-t-ils?». Cependant la position du tribunal ouvre une brèche flagrante dans un dogme.

Moins de sclérose en plaques chez les séropositifs

Le Sida ou VIH, protégerait de la SEP, de façon très importante, trois à 5 fois moins ! La première idée qui vient aux auteurs c’est un facteur viral à l’origine de la SEP et qui serait soigné par les anti rétroviraux utilisés pour le VIH. La présence du virus de la mononucléose (EBV) dans les cas de SEP est bien connue. D’autre virus pourraient être impliqués; cette idée est de plus en plus importante.

Surprenante découverte sur l’origine du système nerveux parasympathique

C’est surement une grande découverte dont toute la portée n’est pas comprise. Les cellules gliales donneraient la gaine de myéline, le parasympathique mais aussi les mélanocytes. Les gaines de Schwann sont la base de la gaine de myéline. Cette même gaine qui favorise la conduction nerveuse et qui est abîmée dans la Sclérose en Plaques. Le système parasympathique permet de récupérer après l’effort il est le système de relaxation.

BACTERIE CLOSTRIDIUM PERFRINGENS ET SEP. Rôle de la toxine epsilone.

La bactérie clostridium perfrigens, bactérie des gangrènes gazeuses serait un élément important dans le processus de la sclérose en plaques. Il sécrète en particulier une toxine : Epsilon.