Articles

Des facteurs de risque périnatals pour les TOC

On avait déjà noté une association possible entre des « complications périnatales » et une augmentation du risque futur de troubles obsessionnels compulsifs (TOC) ... ...

Un peu de Darwin en psychiatrie

L’existence des maladies mentales et surtout leur persistance au fil des siècles semblent poser un problème de compatibilité avec la théorie de l’évolution développée par Darwin.

Quand la psychiatrie était une affaire de cœur

Les médecins et psychiatres Egyptiens avaient tout compris il y a entre 35 et 50 siècles. Soit en 3000 avant JC. C’est le coeur qui gouverne les pensées et le psychisme. Les troubles psychiques affectent notre espérance de vie par des somatisations plus importantes. Les dépressifs ont plus de pathologie cardiovasculaires. Les personnes aillant des troubles cardiovasculaires ont plus de chance de développer des troubles affectifs.

Cannabis et schizophrénie : le lien se confirme

Le lien entre cannabis et schizophrénie se confirme encore une fois. La consommation de cannabis augmente fortement les risques de devenir schizophrène.

Où l’on reparle du dysfonctionnement immunitaire en psychiatrie

Contrairement à la vision simpliste reprenant la métaphore informatique opposant classiquement le « soft » (logiciel) au « hard » (matériel) pour assimiler la psychiatrie aux dysfonctionnements d’une sorte de « logiciel » cérébral, et la neurologie à ceux du substrat physique (anatomo-physiologique), des recherches récentes suggèrent que les choses seraient sans doute plus subtiles, et parfois imbriquées. On a découvert ainsi que certains troubles étiquetés « psychiatriques » (anxiété, dépression, confusion, troubles mnésiques, changement de personnalité, troubles du sommeil…) sont parfois liés à des pathologies auto-immunes.