Articles

Vaccin contre le papillomavirus et cancers : le cri d’alarme d’un député

Terrible augmentation des cancers en Australie

Vaccins contre le papillomavirus : des résultats rassurants

Nouvelles rassurantes du vaccin papilloma virus, sauf qu’il donne beaucoup de maladies de Guillain et Barré. Pas sympa, pas cool, sinon tout va bien. On fait quoi, on continue comme ça ?

La vaccination HPV n’améliorerait pas les performances du frottis cervico-vaginal

Des revues très sérieuses et très pro vaccination, comme le JIM (Journal of internationale médecine), admettent dans un article que finalement la vaccin contre la papilloma virus n’est pas si efficace que cela dans la prévention du cancer du col de l’utérus, et a beaucoup de risques de faux positifs.

«Tabac et sexe oral accroîtraient le risque de cancers buccaux»

Nous connaissions l’histoire de Michael Douglas qui a eu un cancer de la gorge, fanatique du cunnilingus, voilà une confirmation dans cette statistique. Vrai, surement mais peut être pas la seule chose. Michael Douglas dans un premier temps a parlé des difficultés qu’il rencontrait avec une épouse maniacodépressive, et un fils en prison. Puis secondairement il a affirmé que son cancer était lié à sa passion du sexe oral.

Faut-il mettre un terme à la vaccination obligatoire ?

Question intéressante à poser et remplie d'hypocrisie. En effet, les vaccins obligatoires seuls ne sont plus disponibles sauf demande spéciale. Autre point, la France est avec l’Italie le seul pays avec des obligations, mais ça ne marche pas. Le vaccin c’est comme le communisme, faire le bonheur des gens contre leur volonté. Et ça, ça ne marche pas.

Cancer de l'utérus : 420 médecins s'inquiètent des effets du Gardasil

Le Journal du Dimanche annonce que « 420 médecins réclament "une mission parlementaire" pour évaluer l'opportunité du vaccin censé prévenir le cancer du col de l'utérus. […] Parmi eux, la pneumologue Irène Frachon, le médecin blogueur Dominique Dupagne, plusieurs membres du collectif Formindep – tous connus pour leur indépendance vis-à-vis de l'industrie – de nombreux généralistes, quelques pédiatres et gynécologues ainsi que des pharmaciens et des sages-femmes (plus de 700 professionnels de santé au total) », précise le journal.

Café et risque cardiovasculaire : une analyse bien tassée !

Le café, de par sa teneur en caféine, n’est pas dénué d’effets sur l’organisme. Cette base xanthique est connue pour ses vertus psychostimulantes et légèrement diurétiques, entre autres. Elle accélère le rythme cardiaque et, à fortes doses, elle peut avoir un effet bathmotrope positif. Des livres entiers ont été consacrés à cet or noir qui a toujours fasciné les humains. Selon Paracelse : “tout est poison, et rien n’est sans poison; ce qui fait le poison c’est la dose».