Articles

Cash Investigation sur les légumes et le gluten

A force de modifier le blé, les scientifiques ont créé des glutens de moins en moins digestes, au point de rendre malades certains consommateurs.

Les scientifiques ont trouvé l’origine d’une sensibilité au blé qui n’a rien à voir avec le gluten

Les ATI sont un petit groupe, représentant environ 4 pour cent des protéines de blé, mais elles sont puissantes.

Sensibilisation au gluten : une nouvelle forme d’intolérance chez l’enfant

Jusqu’à ces dernières années, le spectre des maladies induites par le gluten comprenait la maladie coeliaque (MC) et l’allergie au blé (AB). Des données récentes suggèrent l’existence d’une autre forme d’intolérance, la sensibilisation au gluten non coeliaque (SG). En effet, certains individus souffrent, après ingestion de produits contenant du gluten, de symptômes dont certains ressemblent à ceux de la MC, mais sans les anticorps spécifiques, anti-endomysium (AAE) et anti-transglutaminase (tTG-IgA), ni les lésions intestinales. Ces symptômes disparaissent sous régime d’exclusion du gluten et réapparaissent sous régime normal.

Le blé : un opiacé ?

Quand William Davis, cardiologue dans le Wisconsin (Etats-Unis), écrit que le blé moderne est un opiacé, ce n'est pas une image.