Articles

Les jeunes « inquiets pour leurs hormones »


C’est ce que note Le Parisien, qui indique que « 35.000 jeunes ont répondu à l’enquête lancée par une association écolo sur les perturbateurs endocriniens, suspectés d’impacter la fertilité ». Le journal remarque ainsi que « Génération cobayes entend animer cette semaine de très sérieux séminaires dans différents campus universitaires. […] L’association écologiste veut sensibiliser les jeunes sur la façon de «protéger leurs hormones» ».