Articles

L’Aspirine pour prévenir l’Alzheimer ?

L’aspirine réduit les plaques amyloïdes et protégerait la mémoire

Aspirine : les effets inattendus

Elle protège des accidents cardio-vasculaires. Elle prévient des risques de pré-éclampsie. Elle améliore la fertilité. Elle protégerait de certains cancers...

L’ibuprofène agit sur la production de testostérone

L’aspirine et le paracétamol présentent également des risques non négligeables.

Douleur : le Néandertalien utilisait une plante courante produisant l'ingrédient de l'aspirine

L'analyse de l'ADN dans la plaque dentaire d'hommes de Néandertal montre qu'ils utilisaient des plantes pour traiter la douleur et la maladie, selon une étude publiée dans la revue Nature.

Paracétamol et Aspirine - Article d'Olivier SOULIER

Le paracétamol (Doliprane, Dafalgan) a détrôné l’aspirine depuis quelques années et pourtant les articles sur le risque qu’il présente se multiplient avec des problèmes et pas des moindre. Allons nous progressivement vers la réduction de son champ d’action ou sa suppression. Essayons de comprendre.

« Les vertus insoupçonnées de l’aspirine »

« L’aspirine, prise régulièrement et à petite dose, serait bénéfique pour les femmes de plus de 65 ans »

« Les vertus insoupçonnées de l’aspirine »

Quelle est au fond l’action de l’aspirine ? Comme anti inflammatoire, il vous aide à soigner votre colère (= inflammation). Comme fluidifiant, il vous pose la question «voulez vous vraiment appartenir à cette famille ?». Par ses deux actions, il peut vous aider à régler de nombreux conflits.