Articles

Les allergies alimentaires explosent

«Graves, très graves, majeures, mortelles...» Les médecins multiplient les adjectifs lorsqu'il s'agit de qualifier l'évolution des allergies »

Un nouveau type d’allergies alimentaires

Plusieurs travaux font état d’une nouvelle entité, le syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA).

« Un système immunitaire hyperactif à la naissance prédispose aux allergies alimentaires »

Une étude australienne, publiée dans Science Translational Medecine, fait le lien entre les allergies alimentaires et un système immunitaire hyperactif dès la naissance. Une découverte qui pourrait ouvrir la voie à de futurs traitements pour les bébés.

100 ans d’allergie alimentaire

Cette maladie qui n’existait presque pas il y a 100 ans touche et touchera presque 70% de la population. Cet article évoque l’hypothèse hygiéniste, qui dit que plus on stérilise, plus vous êtes allergique. C’est vrai, nous perdons le rôle des microbes qui forment notre immunité.

Rôle de l'hypersensibilité à l'IgG dans la pathogénèse et le traitement de des troubles dépressifs.

Les épisodes dépressifs sont associés non seulement à des changements dans la neurotransmission du système nerveux central, mais peut également entraîner des changements structurels dans le cerveau par un système neuro-endocrinien inflammatoire, et par des mécanismes immunologiques.

Des « allergies alimentaires » sans preuve…

Et oui, «jusqu’où s'arrêterons t-ils ?» nous aurait dit Coluche. Ces tests sont simplement inadaptés. Ce sont d’abord les allergies de type 3 IgG alors que la médecine les recherche en IgE, ils ne sont pas prêts de les trouver, à moins bien sur qu’ils n’en aient pas envie.