En-tête

"Pour ceux qui croient, aucun mot n'est nécessaire. 

Pour ceux qui ne croient pas, aucun mot n'est possible".

St-Ignace de Loyola

Editorial d'Olivier Soulier. Lettre Médecine du sens n°20.

Voila un ensemble d’articles que je commente et qui éclairent nos processus de fonctionnement.

La maltraitance provoque chez les enfants une réaction de colère cela est logique et protecteur. 

Cette colère se traduit par une inflammation, qui elle même fera le lit des maladies chroniques et ...

Lire la suite.

LES ARTICLES SELECTIONNES ET COMMENTES PAR OLIVIER SOULIER

De la maltraitance dans l’enfance à l’inflammation chronique

Commentaire d'Olivier Soulier.
Quelle logique dans tout cela ? Ce qui est surtout important c'est que ces liens commencent à être mis en évidence, à la fois dans leur mécanisme et dans leur existence. Maltraiter un enfant le rend malade à l'âge adulte.
L'inflammation parle de colère. Ses facteurs sont la C réactive protéine, le fibrinogène, les cytokines.

Lire la suite.

En bref : certains antidouleurs seraient mauvais pour le cœur

En bref : certains antidouleurs seraient mauvais pour le cœur

Commentaire d'Olivier Soulier.
Simple petit cours de décodage qui permet de comprendre ce qui se passe ici.
La fibrillation auriculaire (ACFA ou arythmie complète par fibrillation auriculaire), comme tous les troubles du rythme cardiaque dits supra ventriculaire (ACFA, Flutter, Bouveret, WPW) parlent de pathologies transgénérationnelles.
L’arythmie (ACFA) nous parle de celui qui vit en subissant une situation familiale ou transgénérationnelle qu’il connait ou dont il a conscience mais qu’il ne peut éviter ou fuir.

Lire la suite.

Religion et dépression, une relation corticale

Religion et dépression, une relation corticale

Commentaire de Olivier Soulier.
Voila un article qui nous donne des informations importantes.
Les personnes à haut risque (le risque de dépression est majeur chez les enfants de sujets déprimés) ont un amincissement du cortex cérébral.
La prière augmente l’épaisseur du cortex cérébral créant en quelque sorte une réserve, et protège le sujet contre la dépression. (à 90%)
Ce qui compte en fait ce n’est pas la fréquentation des lieux de culte, mais que pour le sujet la religion ou la spiritualité soit importante.

Lire la suite.

« La prière, une arme contre Alzheimer »

C’est ce que titre Le Figaro, qui explique que « selon une étude menée conjointement en Israël et aux États-Unis avec un financement de l’Institut national de la santé américain, la prière constitue un antidote très efficace qui permettrait de réduire de moitié chez les femmes les risques de contracter la maladie d’Alzheimer ou d’être victimes de pertes de mémoire et de démence «légères» ».

Lire la suite.