Articles

De moindres performances physiques en cas de carence en vitamine D, même après réadaptation cardiaque

Les qualités pléiotropiques de la vitamine D lui confèrent des actions multiples dans le corps humain : de la régulation du calcium et du phosphore dans la minéralisation osseuse, elle étend son rôle au niveau neuromusculaire, cardiovasculaire et immunitaire...

De la vitamine D pour éviter les infections respiratoires, mais pas en bolus !

Des études observationnelles ont mis à jour un lien entre un taux sérique bas de 25 OH vitamine D et le risque d’infection respiratoire aiguë. Les méta-analyses réalisées livrent toutefois des résultats contradictoires, liés sans doute à l’existence de biais, tenant à des différences dans les caractéristiques des participants ou dans les posologies de vitamine D prescrites.

Vitamine D et sclérose en plaques, la polémique du Brésil

En pleine Coupe du Monde, le Brésil n’est pas seulement le centre du monde de la planète (football) mais est aussi le lieu d’affrontements entre scientifiques concernant l’utilisation à très haute dose de vitamine D pour soigner la sclérose en plaques.

Vitamine D et sclérose en plaques, la polémique du Brésil

Vitamine D et sclérose en plaques, la polémique du BrésilSAO PAULO – En pleine Coupe du Monde, le Brésil n’est pas seulement le centre du monde de la planète (football) mais est aussi le lieu d’affrontements entre scientifiques concernant l’utilisation à très haute dose de vitamine D pour soigner la sclérose en plaques.

Moins de vitamine D, plus de pression artérielle…

Encore une vertus de la vitamine D, pas un mois sans qu’un nouvel article ne sorte. Dépression, allergie, cancer du sein, angine de poitrine, longue vie, diabète, Parkinson, cancers en général, grossesse, Alzheimer, immunité, etc...la liste est longue. Nous avons déjà publié une dizaine d’article sur ce thème.

Vitamine D : un rôle essentiel sur le fonctionnement de l’immunité

Le système immunitaire, un mécanisme complexe Le système immunitaire a pour mission de défendre l’organisme contre toute agression étrangère. C’est un système complexe capable de tolérer les éléments étrangers qui lui sont utiles et de détruire ceux qui lui sont nuisibles. Il participe ainsi à la lutte anti-infectieuse et à l’adaptation de l’homme dans son environnement.