Articles

Dernier article de la psychologue Ariane Bilheran

L'heure de la persécution paranoïaque a sonné.

SOPK et hyperprolactinémie : coïncidence ou lien physiopathologique

La médecine s’interroge sur un lien possible entre SOPK et Hyperprolactinémie. Coïncidence ou lien, la médecine n’arrive pas à retrouver un élément commun à l’origine. Si l’on considère à la fois la psychologie et les modes réactionnels humains c’est pourtant évident, ces deux pathologies sont fréquemment retrouvées ensemble parce qu’elles ont une même cause, et représentent deux variantes réactionnelles qui peuvent s'associer.

Un régime pour la SLA ? LES PISTES D'OLIVIER SOULIER.

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une affection dont l'évolution est inexorable avec une médiane de survie estimée à 30 mois. La mort est le plus souvent liée à l'atteinte des muscles respiratoires à un stade ou le patient est dans un état proche d'un lock-in syndrome. Aussi n'est-il pas surprenant d'apprendre que c'est, proportionnellement, la première pathologie en cause dans les suicides ou les demandes de suicide assisté, dans les pays où cela est autorisé. Malgré de multiples essais thérapeutiques ayant pu paraître prometteurs ces dernières années, il n'existe encore aucun traitement curatif de la maladie. Un groupe multicentrique américain a voulu explorer la piste d'une intervention diététique à visée thérapeutique dans cette affection.