Articles

L'os influence le cerveau

Commentaire de Olivier Soulier. Après le rôle du TNF maternel (article en lien : https://www.lessymboles.com/la-memoire-spatiale-programmee-via-le-lait-maternel/), (communiqué à l’enfant pendant l’allaitement) sur la mémoire spatiale par une action sur l’hippocampe, voici une autre hormone agissant sur l'hippocampe : l’Ostéocalcine. Le cerveau agit sur l’os et l’os agit sur le cerveau en aidant l’apprentissage spatial et la mémoire, il lutte contre l’anxiété et la dépression. Nous savions par l’acupuncture que l’os était lié à l’énergie du rein et la valeur de soi. Puis dans la symbolique des maladies l’os parle de valorisation ou de dévalorisation (ostéoporose). En Hébreux aussi «mon os» est le même mot que pour «mon être». Confirmation biologique d’une loi connue en symbolique des maladies. Os = valeur.

Des symptômes somatiques inexpliqués, une entité

Ayant collaboré au groupe de travail sur les troubles somatoformes du DSM-5 (Somatic Symptoms Disorders), et exerçant au département de psychiatrie de l’Université d’Oxford (Grande-Bretagne), le Dr. Michael Sharpe propose une réflexion sur la place des « symptômes somatiques » chez les patients des psychiatres. Ces symptômes somatiques peuvent être classés, rappelle-t-il, en troubles « médicalement expliqués » et troubles « médicalement inexpliqués », les premiers passant pour « médicaux » (c’est-à-dire organiques), et les autres « psychiatriques », a priori sans caractère organique.