Articles

Le plus grand gorille du monde est au bord de l'extinction

Il ne reste plus que 5.000 spécimens de gorille de l'Est, une espèce majestueuse qui se trouve désormais «à un pas de la disparition»...

EBOLA, l’exemple d'une nouvelle maladie. Entre réalité et manipulation marketing.

Ebola vient confronter des décennies de souffrance de guerre effrayante dans nos anciens pays coloniaux et les mémoires d’esclavagisme. Certains voudraient en faire une nouvelle source de profit pharmaceutique, d'autres cèdent à la peur et Ebola devient le catalyseur de notre angoisse face à ce monde qui change. Ebola, connu depuis 30 ans et annoncé régulièrement comme un grand péril, apparait maintenant sur le devant de l’actualité.

Ebola : les inquiétudes du découvreur du virus

Il faut s’interroger encore une fois sur ce qui se passe réellement. Il y a d’abord les dissonances dans les systèmes de santé. L’OMS qui traine puis qui s’emballe, façon de reprendre le leadership. Puis les labos qui trouvent comme d’habitude que ce nouveau virus peut sentir les dollars et se présentent en sauveurs. Mais il y a aussi les systèmes de santé de ces pays où le virus sévit. La méfiance de ces populations par rapport aux systèmes de santé occidentaux, et on peut les comprendre. Nous les occidentaux essayons de mettre ces populations au rythme de nos normes sanitaires. Normes insupportables à la fois socialement, culturellement et financièrement.

Nicole Delépine, la guerre est déclarée

Nous avons tous suivi les déroulements de cette affaire, les parents expulsés par la police alors qu’ils veulent défendre la possibilité de soins pour leurs enfants, la liberté de soin. Mobilisons nous pour soutenir Nicole Delépine, pour soutenir nos enfants, notre liberté, la liberté de chacun. Une médecine libre, autonome et créative dans le seul but de soigner.

La polio est de retour, avec l'aide de la CIA, des terroristes et des dictateurs

Il y a toujours plusieurs manières de voir les choses. Il y a l’agent microbien, et les conditions pour qu’il se répande. En observant les cas de polio il m’est apparu que le fait de vivre des choses horribles physiquement et psychologiquement est une des causes principales qui ouvre la porte de notre organisme au virus de la polio. Il viens alors nous paralyser.