Articles

Cancer du sein, la faillite de la médecine moderne

Cette information est sciemment si ce n'est occultée du moins balayée d'un revers de main par la communication officielle de l'Etat.

Lien entre stress aigu et cancer du sein

Une étude suggère qu’il existe une forte corrélation entre le diagnostic d’un cancer du sein et un syndrome de stress post-traumatique.

Tumeur du sein: les petites tumeurs ne sont pas petites parce qu’on les dépiste plus tôt, elles sont petites parce qu’elle évoluent peu

Un article publié en 2016 montrait que, depuis le déploiement des programmes de dépistage par mammographie, le nombre de diagnostics de cancer du sein de petite taille a augmenté 3 fois plus que n’a diminué celui des diagnostics de cancers de grande taille.

Cancer du sein : bientôt des chiens dépisteurs ?

Le Point s’interroge : « Dépister le cancer du sein grâce à l'odorat de chiens spécialement dressés ? Même les scientifiques de l'Académie de médecine s'y intéressent. C'est à la demande de sa commission de cancérologie qu'Isabelle Fromantin, de l'Institut Curie, est allée présenter les résultats de la première étape de l'étude Kdog entamée en avril 2016. Et ceux-ci sont positifs »...

« Cancer du sein : son bébé refuse l'allaitement de son sein droit et lui sauve la vie »

Alertée par les cris de son bébé qui refusait la tétée de son sein droit, une Britannique de 26 ans s'est fait diagnostiquer un cancer

« Cancer du sein : deux chiens entraînés à le détecter à l'odorat »

« Thor et Nykios, des bergers malinois âgés de 2 ans, ont déjà fait leur rentrée des classes : depuis septembre, les deux chiens, propriété de l'Institut Curie, s'entraînent à détecter le cancer du sein à l'aide de leur seul odorat »

Dépistage systématique du cancer du sein : des effets paradoxaux confirmés

L’objectif affiché du dépistage systématique du cancer du sein par mammographie est de détecter les cancers le plus tôt possible, alors qu’ils sont encore de petite taille et donc en théorie plus facile à traiter.

Le dépistage du cancer du sein doit-il être abandonné ?

Mettre en doute l'intérêt du dépistage systématique du cancer du sein par mammographie était un tabou il y a encore 10 ans, et tout particulièrement en France.

Cancer du sein : « L'environnement joue un rôle à 70% »

Le cancer du sein, premier cancer chez les femmes occidentales depuis un demi-siècle, est dû, dans des proportions importantes, à des substances toxiques présentes dans notre environnement.

Cancer du sein : ne pas renoncer aux traitements psychiatriques à cause de la prolactine !

L’étiologie du cancer du sein (KS), en dehors des rares causes génétiques, ou des expositions aux radiations ionisantes, est largement inconnue. Cependant, depuis les années 1990, le rôle de la prolactine (PRL) est évoqué.

Pronostic du cancer du sein : un rôle pour le jeûne?

Le cancer du sein est la cause la plus fréquente de décès par cancer chez les femmes dans les pays en voie de développement et la seconde cause de mortalité spécifique dans les pays développés.

Le risque de cancer du sein quadruplé par l'exposition au DDT

Le DDT, un des plus importants pesticides, augmenta par quatre le risque de cancer du sein. Une preuve de plus pour quitter ces techniques aussi dangereuses qu’inefficaces et non rentables. Sauf pour les marchands de drogues et derrière de mort.

« Cancer du sein : la méditation améliore la santé des survivantes »

Le Point indique en effet que « pour la première fois, des chercheurs canadiens viennent de constater un impact physique sur les cellules de survivantes du cancer du sein après seulement 3 mois de pratique de méditation ou de thérapie de groupe ».

Il y a désormais un « effet Angelina Jolie »

Comprendre les mutations génétiques et les cancers. Comprendre le cancer du sein. Vrai risque ou peur inventée par une société de tests biologiques pour faire du cash ? Ou Angelina Jolie a t-elle fait enlever ses seins sans le savoir pour le profit de la société Myriad. Cela serait terrible.

Cancer : où est vraiment le risque ?

Un article qui dit des choses évidentes mais si révolutionnaires sur l’origine des cancers. Et qui étudie sans préjugés la réalité de nos réactions."La surprise de découvrir que le tabac n'était finalement pas si dangereux pour la santé, pas plus que l'alcool, et que les régimes alimentaires tant vantés jusqu'ici n'étaient pas si protecteurs, pas plus que le sport.... l'importance du stress dans la maladie cancéreuse..."