Articles

Le lien entre stress émotionnel et diabète mieux compris

Une étude montre un lien entre le stress émotionnel et le diabète dont le mécanisme impliquerait la capacité du cerveau à contrôler l'anxiété.

Anxiété et dépression soupçonnées d'augmenter le risque de certains cancers

Anxiété et dépression sont associées à une augmentation du risque de cancer et notamment dans certaines régions comme la prostate, le pancréas ou encore le sang.

Science décalée : des chercheurs créent une souris super-intelligente

En agissant sur un seul gène, des scientifiques ont obtenu une souris qui apprend plus vite que la normale. Cette souris surdouée, qui montre aussi moins d’anxiété, laisse envisager de nombreuses applications thérapeutiques chez l’Homme.

De la transmission intergénérationnelle de l’anxiété

C’est un des mécanismes majeurs de somatisation. Cette transmission n’a rien de génétique. L’article nous dit : « les enfants et les adolescents apprennent les comportements anxieux en observant leurs parents. ».

L'énigme de la semaine : Botte secrète (solution)

Encore un lien psychiatrie Somatique. Une histoire certes un peu technique, publiée dans une revue médicale pour les médecins, mais qui est riche d'enseignement. Une attaque de panique d’aspect totalement psychiatrique peut être en fait une pathologie très organique, une phlébite. De même qu’une pathologie organique peut cacher des pathologies psychiatriques.

Les écrevisses aussi peuvent être anxieuses

La peur fait partie des sentiments animaux. Mais l’anxiété aussi. C’est une manière de prévoir un danger futur sur la base d’une imagination de risque et ce dans le but unique de rester vivant. Toutes les espèces pour survivre ont du développer ce sentiment. Dans la nature, le danger est survalorisé par rapport aux aspects positifs et sereins de la vie.

Benzodiazépines : une overdose française

Il est certains records dont on se passerait. Telle notre consommation nationale de tranquillisants, somnifères et autres "pilules du bonheur" : nous sommes les champions européens de leur utilisation. Pour les hypnotiques (somnifères), nous sommes en deuxième position derrière la Suède. Pour les anxiolytiques (tranquillisants), nous sommes les deuxièmes derrière le Portugal. Pour les deux réunis, les premiers.