Articles

Ce qui se passe dans le cerveau des anorexiques

Une étude portant sur 42 jeunes femmes anorexiques a révélé que des circuits cérébraux spécifiques s'activaient au moment du repas.

Malnutrition des enfants de mères anorexiques

L’anorexie mentale est un trouble grave du comportement alimentaire qui touche 1 % des adolescentes et des femmes jeunes. Elle est dite chronique quand elle dure plus de cinq ans, ce qui survient dans environ 20 % des cas.

La mémoire spatiale programmée via le lait maternel ?

Commentaire de Olivier Soulier. Très intéressante information. Le TNF est un facteur bien connu de la réaction immunitaire (cytokine), dans sa phase aiguë, rougeur, chaleur, tumeur, douleur. A ce niveau il aide au développement de l’immunité du futur adulte. Il apparait ici dans une toute autre fonction. Le TNF maternel est transmis à l’enfant par l’allaitement. Son déficit donne des souris qui ont une meilleure mémoire spatiale. Tiens donc. Cette baisse du TNF maternel provoque chez l’enfant un plus grand développement des cellules de l’hippocampe et en conséquence une meilleure capacité chez l’adulte de mémoire spatiale.

Anorexie : la nécessité d’un regard holistique

L’anorexie mentale correspond à un refus de s’alimenter avec une peur obsessionnelle de prendre du poids. Cette privation est souvent accompagnée d’une détestation de son propre corps. La personne ne reconnaît pas sa maigreur dans le miroir et se trouve toujours trop grosse. Il s’agit donc avant tout d’une pathologie de la perception de soi. La dénutrition entraîne une dégradation progressive de la santé qui peut conduire à une hospitalisation.