Zika, un virus contre le cancer

Commentaire. A quoi ça sert un virus, à quoi ça sert un cancer.

Utiliser le virus Zika contre le cancer est-il une folie, un simple jeu dangereux ou une bonne idée ?

Et derrière à quoi peut « servir » un cancer ?

Le virus Zika de la famille des flaviovirus pourrait être utile pour soigner les glioblastomes, cancer du cerveau. Il s’attaque aux cellules souches neurales, les cellules progénitrices. Quand il touche le foetus pendant la grossesse il peut faire des dégâts considérables sur le cerveau le détruisant en grande partie.

Mais à l’âge adulte il y a très peu de cellules souches, progénitrices dans un cerveau, elles sont presque exclusivement dans certains cancers comme le Glioblastome. Ce cancer des plus fréquents, a un très mauvais pronostic, sa survie est de 3% à 4 ans , il touche 3000 personnes par an en France et sa fréquence augmente avec l’âge. C’est justement la présence de cellules souches progénitrices qui le rend si difficile à soigner.

Cette idée de soigner les cancers avec des virus n’est pas nouvelle, au début du 20° siècle on a déjà envisagé de soigner les maladies de Hodgkins avec le virus de l’hépatite B.

Alors quoi penser de tout cela ?

Tout d’abord c’est un peu soigner le mal par le mal. Cela fait penser à l’homéopathie.

Ensuite, cela interroge sur la nature qui peut concevoir des éléments qui, à un moment, sont destructeurs et à un autre peuvent détruire le mal.

Nous pouvons même imaginer que le cancer aurait une fonction dans l’organisme, il se comporte un peu comme des cellules embryonnaires qui ne respecteraient aucune des règles de fonctionnement du corps. Une forme de révolte embryonnaire qui détruit tout sur son passage.

La nature poserait un problème et poserait aussi la solution. Il y aurait un équilibre général, problème / solution.

Il est important de pouvoir regarder la vie et le monde avec ces yeux-là, ceux-là même qu’avait Samuel Hahneman le fondateur de l’homéopathie.

Chaque chose à sa place et son utilité dans la vie.

Les microbes en particulier ont été à la fois à l’origine de la vie, ce que nous savons depuis un moment, mais comme nous l’avons souvent proposé, gardent un rôle très important dans notre équilibre.

C’est évident pour la flore intestinale et la digestion, elle est essentielle. Cela peut se concevoir pour le staphylocoque qui est à l’origine des abcès qui éliminent, par exemple, les échardes qui auraient pénétré dans notre peau. A ce titre, il est le gardien de notre intégrité.

C’est souvent plus difficile à comprendre pour de nombreux microbes et virus.

Et pourtant si c’était vrai ? Si chaque microbe avait sa place dans l’économie du monde et de la vie.

Même les pires, comme Zika,  puisqu’il permettrait de lutter contre un des pire cancers, comme de détruire le cerveau des enfants.

 

L’ARTICLE :

Sciences et avenir – Par Hervé Ratel le 12.09.2017 à 08h00

Zika, une arme contre le cancer ?

Afin de lutter plus efficacement contre un cancer cérébral, des chercheurs américains proposent une approche originale: utiliser le virus Zika!

 

Sur le papier, cela a tout d’une mauvaise idée: se servir du vecteur d’une maladie terrifiante pour en soigner une autre. En l’occurence, utiliser les caractéristiques du virus Zika pour lutter contre une forme très agressive et mortelle d’un cancer du cerveau: le glioblastome.

Lire la suite de l’article : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cancer/zika-une-arme-contre-le-cancer_116264

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 177