Une présentation abusive par Madame BUZYN, ministre de la santé.

Commentaire. Débat sur les vaccinations, nous versons au dossier ces éléments. A chacun de se faire son opinion.

“la rougeole réapparaît” et qu’elle a causé la mort de 10 enfants depuis 2008. “Le taux de couverture est de 75 % alors qu’il devrait être de 95 %”, souligne-t-elle. http://www.leparisien.fr/flash-actualite-sante/la-ministre-de-la-sante-dit-reflechir-a-rendre-obligatoire-11-vaccins-infantiles-16-06-2017-7056387.php

En réalité les choses sont différentes.

Les 10 morts de la rougeole n’ont jamais été des enfants. Le plus jeune avait 13 ans. Tous souffraient de comorbidités. Et 3 sur 10 étaient vaccinés.

http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Archives/2011/BEH-n-33-34-2011

(cf. tableau 1 p. 356 : 2 décès dans la tranche 1-14 ans ;  et p. 357 Discussion § 2 : « La majorité de ces décès sont survenus chez des personnes jeunes (9 avaient moins de 30 ans) et 7 présentaient un déficit immunitaire, ne pouvant donc être protégées par la vaccination.

Notons aussi qu’à l’inverse de ce que dit la ministre Agnès Buzyn, la cour Européenne de justice vient d’établir un lien entre le vaccin hépatite B et la sclérose en plaque. 

Mais quand on veut tordre la vérité….

Lien art de la semaine dernière sur ce jugement :  https://www.lessymboles.com/sclerose-en-plaquesvaccination-hepatite-b-un-faisceau-dindices-graves-precis-et-concordants-peut-suffire-a-prouver-le-lien-de-causalite-selon-la-justice/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Lettre-MDS-169

 

L’ARTICLE :

Le Parisien – 16 juin 2017, 7h28 –

Vaccination obligatoire pour les enfants: la ministre relance le débat

Réactions épidermiques en perspective! La nouvelle ministre de la Santé Agnès Buzyn a relancé un débat sensible en annonçant vendredi qu’elle réfléchissait à rendre “obligatoires pour une durée limitée” onze vaccins pour enfants au lieu de trois, dans un contexte de défiance grandissante envers la vaccination.

Aujourd’hui seuls trois vaccins infantiles sont obligatoires, le DTP : diphtérie (depuis 1938), tétanos (depuis 1940) et poliomyélite (depuis 1964). Huit autres, dont la coqueluche, l’hépatite B ou la rougeole, sont seulement recommandés.

Lire la suite de l’article : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-sante/la-ministre-de-la-sante-dit-reflechir-a-rendre-obligatoire-11-vaccins-infantiles-16-06-2017-7056387.php

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 170