Une encyclopédie de 500 pages sur la médecine traditionnelle prend forme grâce à une tribu de l’Amazonie

Commentaire. Une encyclopédie de médecine naturelle Amazonienne. Merci.

 

 

L’ARTICLE :

Malgré les grandes tragédies de notre temps, les traditions, les histoires, la culture et le savoir des autochtones nous font signe. Des langues et des légendes disparaissent, parfois même des tribus entières s’éteignent. Pourtant, une tribu Amazonienne – les Matsés du Brésil et du Pérou – ont créé une encyclopédie médicale du savoir traditionnel. 

Malgré les grandes tragédies de notre temps, les traditions, les histoires, la culture et le savoir des autochtones nous font signe. Des langues et des légendes disparaissent, parfois même des tribus entières s’éteignent. Pourtant, une tribu Amazonienne – les Matsés du Brésil et du Pérou – ont créé une encyclopédie médicale du savoir traditionnel. L’encyclopédie, compilée par 5 chamans, assistés du groupe de conservation Acaté, détaille chaque plante médicinale de la médecine Matsé pour la guérison de toute sorte de maladie.

L’encyclopédie de médecine traditionnelle est la première en son genre. C’est la première fois que des chamans d’Amazonie transcrivent leur savoir médical dans leur langue maternelle et usant de leurs propres mots, nous dit Christopher Herndon, président et co-fondateur d’Acaté, lors d’une interview pour Mongabay (cf. interview ci-dessous).

L’encyclopédie Matsé n’est éditée qu’en langue Matsé afin de protéger le savoir médical traditionnel des grandes corporations et des chercheurs qui ont essayé de voler ces informations par le passé. Ce recueil médical est destiné à l’apprentissage des jeunes chamans souhaitant suivre les traditions. C’est la transmission du savoir.

“Un aîné Masté, très reconnu dans la communauté, est décédé sans pouvoir transmettre son savoir. Acaté et les chefs Matsés ont décidés de faire de cette encyclopédie une priorité avant que les anciens n’emportent leurs savoir avec eux.” explique Herndon.

Acaté a également commencé un programme d’échange entre les aînés Matsés et de jeunes élèves. À travers ce programme de parrainage, les autochtones espèrent préserver leur mode de vie comme ils le font depuis des siècles.

“Aujourd’hui, la connaissance des plantes médicinales dans les communautés autochtones s’éteint de plus en plus rapidement, c’est une vraie tragédie pour ces gens qui y perdent tout” explique Herndon. “La méthodologie développée par les Matsés et Acaté peut être suivie comme un exemple pour d’autres communautés autochtones, afin de préserver leurs savoirs ancestraux.”

Entretien avec CHRISTOPHER HERNDON, Doctorant en médecine.

 

 

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 100