Un doyen défend l’homéopathie sur les valeurs de l’ouverture

Commentaire. Un doyen défend l’homéopathie sur les valeurs de l’ouverture. Bravo.

L’ARTICLE :

Homéopathie à la fac : “Il est de notre responsabilité que nos étudiants découvrent ces autres mondes”, plaide le doyen des doyens

Par Yvan Pandelé le 18-07-2019

Le Pr Jean Sibilia (université de Strasbourg), président de la conférence des doyens de facultés de médecine, s’est jusqu’à présent toujours refusé à choisir un camp dans le débat sur l’homéopathie, qu’il trouve clivant et mal posé. En juin, la HAS a fait connaître son avis sur l’intérêt des spécialités homéopathiques (pas d’efficacité propre, intérêt de santé publique non démontré) et la ministre de la Santé a acté le principe d’un déremboursement en 2021. La position des universités a-t-elle évolué en fonction ? Entretien.

Egora.fr : L’avis de la HAS est connu, le déremboursement est acté. Tous les regards se portent désormais vers l’université.

Pr Jean Sibilia : On a “fait le ménage” et on “fait le ménage”, avec une méthodologie rigoureuse pour tous les enseignements de médecines intégratives et/ou complémentaires. Actuellement le sujet est surtout celui de l’homéopathie, parce que c’est l’actualité, mais c’est un travail de fond beaucoup plus large. Un groupe de la conférence travaille sur le sujet depuis un an, avec sérénité. Se développe l’idée de mettre en place un observatoire des “médecines intégratives” dans chacune des UFR. Il aura pour fonction de mettre de la rigueur dans ces enseignements. Pour nous c’est très important : il n’est pas question d’enseigner des choses sans fondement. Les formations qui n’auront pas la qualité requise seront fermées, comme cette année à Angers ou à Lille

Lire la suite de l’article : https://www.egora.fr/actus-pro/etudes-de-medecine/48764-homeopathie-a-la-fac-il-est-de-notre-responsabilite-que-nos?nopaging=1

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 261