Un ancien prêtre, victime de pédophilie petit, dénonce le silence de l’Eglise

Commentaire. La pédophilie dans l’église est certainement un des pires exemples de cette sexualité perturbée qui emporte des générations entières en domino. 

Ici, le pape François, que pourtant ailleurs je trouve être un homme remarquable, n’a pas été à la hauteur. Pire, à côté de la plaque.

Coluche, encore lui, disait de Jean Paul II à propos du préservatif : « il n’a rien compris, il l’a mis à l’index ».

Boris Vian disait « La justice frappe sans pitié, ceux qui tuent sans raison ».

 

 

L’ARTICLE :

“Chaque nouveau scandale me rappelle ce que j’ai subi” : victime de pédophilie, un ancien prêtre dénonce le silence de l’Eglise

Pendant plus de quarante ans, Patrick Gandoulas a gardé “le secret” de son agression, à l’âge de 11 ans, par un prêtre pédophile. Devenu à son tour homme d’Eglise, il juge “inadmissible et indéfendable” le mutisme de l’institution catholique face à de tels actes.

France Info

“Je suis en colère, dégoûté et déçu.” Bien calé au fond de sa chaise, à la terrasse d’un café d’Agde (Hérault), Patrick Gandoulas insiste sur chaque syllabe, pèse le moindre de ses mots. “Et surtout, je suis scandalisé.” Cet ancien prêtre de 62 ans réagit vivement à l’affaire de pédophilie qui a éclaté en août en Pennsylvanie (Etats-Unis), éclaboussant une fois de plus l’Eglise. Pendant plusieurs décennies, plus de 1 000 enfants ont été victimes d’abus sexuels perpétrés par au moins 300 prêtres. Couverts par certains membres de la hiérarchie ecclésiastique, ces hommes d’Eglise n’ont, pour l’immense majorité d’entre eux, jamais été inquiétés. Une histoire qui, pour Patrick, a un arrière-goût amer.

 

Lire la suite de l’article : https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/pedophilie-de-l-eglise/chaque-nouveau-scandale-me-rappelle-ce-que-j-ai-subi-victime-de-pedophilie-un-ancien-pretre-denonce-le-silence-de-l-eglise_2917991.html#xtor=EPR-51-[chaque-nouveau-scandale-me-rappelle-ce-que-j-ai-subi-victime-de-pedophilie-un-ancien-pretre-denonce-le-silence-de-l-eglise_2929643]-20180907-[bouton]

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens N° 220