Articles

Sida : le VIH perd de sa puissance

Chaque microbe a une fonction. Son action reste forte tant que sa fonction n’est pas suffisamment atteinte dans l’histoire de l’humanité. La tuberculose très virulente à l'ère industrielle, venant parler de la difficulté de l’homme à survivre dans ces nouvelles et désastreuses conditions, la tuberculose perd de sa force avec les premières lois sociales et l’amélioration de l’hygiène et des conditions de vie.

Moins de sclérose en plaques chez les séropositifs

Le Sida ou VIH, protégerait de la SEP, de façon très importante, trois à 5 fois moins ! La première idée qui vient aux auteurs c’est un facteur viral à l’origine de la SEP et qui serait soigné par les anti rétroviraux utilisés pour le VIH. La présence du virus de la mononucléose (EBV) dans les cas de SEP est bien connue. D’autre virus pourraient être impliqués; cette idée est de plus en plus importante.