Articles

De la maltraitance dans l’enfance à l’inflammation chronique

Commentaire d'Olivier Soulier. Quelle logique dans tout cela ? Ce qui est surtout important c'est que ces liens commencent à être mis en évidence, à la fois dans leur mécanisme et dans leur existence. Maltraiter un enfant le rend malade à l'âge adulte. L'inflammation parle de colère. Ses facteurs sont la C réactive protéine, le fibrinogène, les cytokines.

La MALTRAITANCE abime le cerveau de l’enfant et déprime l’adolescent

Neuropsychopharmacology La maltraitance infantile modifie la substance blanche du cerveau entraînant une susceptibilité particulière, plus tard dans la vie à certains troubles mentaux, comme la dépression ou l'usage de drogues.