Articles

Agir sur le microbiote pour être moins anxieux

Les probiotiques seuls moins efficaces que les interventions alimentaires.

Notre alimentation influence nos humeurs

Manger des fruits, bon pour le moral ? Une étude scientifique montre que c'est particulèrement vrai pour les adultes de plus de 30 ans.

La restriction calorique, bon pour le moral et …le sexe ?

La restriction calorique allonge l’espérance de vie des primates. Cela est avéré chez certaines espèces proches de l’homme, et supposé chez l’humain.

Y a-t-il un contexte immunologique propice aux troubles de l’humeur ?

Coordonnée par des chercheurs de l’Université d’Aarhus (Danemark), une étude épidémiologique s’intéresse à « 3,56 millions de sujets nés entre 1945 et 1996 et suivis de Janvier 1977 à Décembre 2010 », et en particulier aux « 91 637 personnes hospitalisées pour des troubles de l’humeur » durant cette période, avec l’objectif d’évaluer l’incidence possible des affections auto-immunes et des infections sur le risque de troubles thymiques.