Articles

Les principaux facteurs de risque d'Alzheimer

Cet article parle de tous les facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer. En fait cela devient clair, quand on comprend que l’Alzheimer est une maladie de fin de ligne. Quand un individu a tout au long de sa vie été confronté à des conflits qu’il n’a jamais pu ou su affronter et régler. Chaque élément, dit «facteur de risque» nous parle d’une de ces voies de conflit logiquement.

L'apnée du sommeil fait le lit d'Alzheimer

L’apnée du sommeil vient parler d’une difficulté à vivre. De celui qui se repose perpétuellement, toutes les nuits, 30 fois par nuit la question de savoir s’il veut vivre ou pas. Tout cela est, bien sûr, totalement inconscient et fortement dénié, c’est pour cela que le corps somatise dans une forme si profonde.

L'Alzheimer ne commence pas toujours par des troubles de mémoire

Cet article montre bien que la maladie d’Alzheimer est la phase finale d’une souffrance psychique très ancienne, frappée souvent de déni et bloquée par les antidépresseurs, somnifère et myorelaxants. Vu comme cela les choses s’éclaircissent.

« Dépression : la piste de l'origine infectieuse »

La dépression aurait une origine infectieuse. Cela en réjouira beaucoup qui se diront un peu facilement qu’il suffit de prendre des antibiotiques pour soigner la dépression. Les choses ne sont pas si simples. L’infection est un marqueur du principe de la dépression, la combattre pourra aider mais ne solutionnera pas forcement les choses sur le fond.

Se souvenir des belles choses... et surtout du chocolat !

Le chocolat pour soigner Alzheimer. Bonne nouvelle ! Ou plutôt se souvenir des bonnes choses comme du chocolat et pourquoi pas de nos amours et de nos rêves. Ca c’est pas dans l’article, mais je fais la proposition. Ne jamais les quitter pour être heureux et éviter de devoir tout oublier.

« La perte de l'odorat annonce-t-elle la mort ? »

Nous savions déjà qu’un des signes précurseurs de la maladie d’Alzheimer est la perte de l’odorat. Ici, les auteurs pensent qu’elle précède de cinq ans la mort dans la moitié des cas. Je pense que cela parle avec l’odorat de la perte de l’instinct fondamental de vie des individus, d’un moteur qui va manquer pour continuer à vivre.

Alzheimer : « Ces somnifères pointés du doigt

Le Parisien note à son tour que « l'utilisation à long terme de certains somnifères ou médicaments contre l'anxiété de la famille des benzodiazépines pourrait augmenter sensiblement le risque de développer une maladie d'Alzheimer ».

Les Français, toujours trop dépendants des somnifères

Dramatique mais si vrai. Nous savons que cela conduit (à 60%) à la maladie d’Alzheimer, peu importe ça continue. Le prochain plan Alzheimer pourrait être un plan interdiction des somnifères. Moins cher, plus intelligent.

Les benzodiazépines mènent-elles à l’Alzheimer ?

Cet article confirme celui de Science et vie sur le lien Somnifères, benzodiazépines et Alzheimer. Mais malgré tout la consommation continue comme les « plans Alzheimer ».

Moins de vitamine D, plus de pression artérielle…

Encore une vertus de la vitamine D, pas un mois sans qu’un nouvel article ne sorte. Dépression, allergie, cancer du sein, angine de poitrine, longue vie, diabète, Parkinson, cancers en général, grossesse, Alzheimer, immunité, etc...la liste est longue. Nous avons déjà publié une dizaine d’article sur ce thème.

« La prière, une arme contre Alzheimer »

C’est ce que titre Le Figaro, qui explique que « selon une étude menée conjointement en Israël et aux États-Unis avec un financement de l’Institut national de la santé américain, la prière constitue un antidote très efficace qui permettrait de réduire de moitié chez les femmes les risques de contracter la maladie d’Alzheimer ou d’être victimes de pertes de mémoire et de démence «légères» ».

Religion et dépression, une relation corticale

Commentaire de Olivier Soulier. Voila un article qui nous donne des informations importantes. Les personnes à haut risque (le risque de dépression est majeur chez les enfants de sujets déprimés) ont un amincissement du cortex cérébral. La prière augmente l’épaisseur du cortex cérébral créant en quelque sorte une réserve, et protège le sujet contre la dépression. (à 90%) Ce qui compte en fait ce n’est pas la fréquentation des lieux de culte, mais que pour le sujet la religion ou la spiritualité soit importante.

« Boire du café avec modération est bon pour la Santé »

Le journal Le Figaro souligne que ce « psychostimulant bien connu, possède de nombreuses vertus ». Selon le professeur Jean Costentin, membre des Académies nationales de médecine et de pharmacie, « le café est une bonne drogue. Il y a addiction, mais aucune perturbation du fonctionnement psychique ».

Tranquillisants porte de la démence

Après l'article de Science et vie l'année dernière sur le lien benzodiazépine – tranquillisant Alzheimer. Cet article viens confirmer cette notion.