Articles

Comment réparer une dent sans plombage ? Avec ce médicament anti-Alzheimer

Comment réparer rapidement des dents cariées ? En stimulant le processus naturel de régénération de la dent avec un médicament anti-Alzheimer.

Vivre près d’une grande route, c'est dément ?

Une vaste étude canadienne publiée le 4 janvier sur le site de la revue britannique The Lancet, suggère qu’il existerait une association, certes tenue, mais une association quand même, entre le fait de vivre à proximité d’un grand axe routier et le risque de présenter une maladie d’Alzheimer.

Il y a des auto-anticorps de la pemphigoïde bulleuse dans la maladie d’Alzheimer

Plusieurs études épidémiologiques ont montré qu’il existe un lien significatif entre la pemphigoïde bulleuse (PB) et diverses maladies neurologiques, dont les accidents vasculaires cérébraux et les démences.

« Ces médicaments inefficaces que la Sécu rembourse »

Marisol Touraine a tranché fin octobre : les médicaments contre la maladie d’Alzheimer continueront à être remboursés.

Trois syndicats de médecins appellent à ne plus prescrire de médicaments anti-Alzheimer

Imitant son prédécesseur, le ministre de la Santé a refusé de suivre l’avis de la Haute autorité de Santé (HAS) et d’initier le déremboursement total des médicaments indiqués contre la maladie d’Alzheimer, en dépit d’un service médical rendu (SMR) jugé une nouvelle fois insuffisant.

Médicaments : quand l’efficacité est jugée secondaire

Qu’on se le dise, l’efficacité n’est pas nécessairement le principal critère pour apprécier la pertinence de la mise sur le marché d’un médicament.

Alzheimer : histoire édifiante de 4 médicaments

Le 19 octobre 2016, la Haute autorité de santé a en effet rendu un avis d’évaluation sur quatre des principaux médicaments prescrits contre Alzheimer : l’Ebixa, l’Aricept, l’Exelon et le Reminyl. Verdict : leur intérêt est « insuffisant pour être pris en charge par la solidarité nationale ».

Microbiome et maladies inflammatoires: une piste prometteuse

Comme l’a rappelé Dirk Elewaut, chaque site barrière de notre organisme est colonisé par une flore très diverse et spécifique, avec des interactions microbiote-pathogène différentes également.

Alzheimer: la piste des microbes intestinaux se précise

Des chercheurs genevois et italiens ont étudié la composition de la flore bactérienne des intestins de deux groupes de patients.

Je dors, donc j’élimine

Deux chercheurs en neurosciences proposent cet été dans Cerveau & Psycho un article sur un sujet rarement évoqué, la physiologie et la pathologie de l’élimination des déchets dans le cerveau.

Alzheimer, une maladie transmissible ?

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative fréquente qui n'est généralement pas considérée comme transmissible. Cependant, des chercheurs ont trouvé des signes de cette maladie dans le cerveau de jeunes patients ayant reçu une greffe de dure-mère...

Benzodiazépines : "Oui, il y a de quoi s'inquiéter"

Le Pr Christophe Torzio qui vient de publier une vaste étude sur le risque de démence fortement accru par la prise de benzodiazépines espère une prise de conscience à la fois des autorités sanitaires, des médecins prescripteurs et des patients.

« L'humour défaillant, signe de démence ? »

Un Humour défaillant signe la démence. Tiens donc, alors essayons de rire de tout à défaut de pouvoir le faire avec tout le mode, et si vous avez du mal avec l’humour posez vous des questions.

« Alzheimer : et si une mycose était à l'origine de la maladie ? »

Le Point explique qu’« en comparant des tissus cérébraux prélevés post mortem sur 11 personnes atteintes d'Alzheimer et sur 10 personnes ne présentant pas la maladie, Luis Carrasco, du centre de biologie moléculaire de Madrid et son équipe, ont découvert des structures signant la présence de différents types de champignons chez tous les malades d'Alzheimer sans exception, mais pas chez les non-malades ».

Alzheimer : une première preuve de transmission à l'homme

Cette nouvelle étude qui part de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, débouche sur des conclusions inattendues. C'est la première fois qu'on démontre la possibilité d'une transmission à l'homme de protéines bêta-amyloïdes caractéristiques de la maladie d'Alzheimer.