Articles

Allaiter pendant six mois réduit le risque de diabète chez la mère (étude).

Allaiter son nourrisson pendant au moins six mois réduit jusqu'à…

Liens entre microbiote et allaitement maternel.

Dans son article « Comment le sein fait naître le microbiote », le Figaro nous rappelle les bases de l'ensemencement de la flore intestinale du bébé grâce, entre autres , à l'allaitement maternel.

Le lait maternel est aussi très bon pour les prématurés

Les nouveau-nés prématurés sont plus à risque de perturbations intestinales (dysbiose) et il est parfois impossible de les nourrir au LM.

L’allaitement maternel exclusif : faut-il imposer une règle à la diversification ?

Dans notre pratique quotidienne de soutien à l’allaitement, nous nous heurtons à des « avis médicaux » fermes et convaincus quant à une diversification...

« Prématurés : la méthode kangourou confirme ses bienfaits »

Les données scientifiques indiquent que le «peau à peau» diminue la mortalité infantile et favorise l’allaitement à la naissance

Asthme : l'allaitement maternel réduit de 27% le risque génétique

L'allaitement peut, durant dans la première année de vie de l'enfant, modifier l'expression de gènes liés à l'asthme et agir ainsi sur le développement des symptômes respiratoires

Moins de déprimés parmi ceux qui ont été allaités !

Les auteurs constatent que le risque de présenter une symptomatologie dépressive sévère à 30 ans est réduit d’environ 30 % chez les sujets ayant été allaités au sein « pendant six mois ou davantage »

Le lait maternel, le meilleur des vaccins

Allaiter son enfant est un choix. Il est très important de le respecter, c’est la mère qui en décide, mais elle doit être complètement informée.

« Nourrir les bébés prématurés au sein développe leur cerveau »

Une étude américaine révèle un nouveau bénéfice du lait maternel. Hormis ces vertus nutritionnelles, il rendrait le cerveau des bébés prématurés plus robuste et l'aiderait à se développer...

Généraliser l’allaitement sauverait plus de 800 000 enfants par an

Allaiter au sein ou au biberon est sans doute une question de choix individuel, du moins pour les mères libres (sur le plan matériel, professionnel ou familial) de cette décision. Mais c’est aussi une question de santé publique.

L’allaitement, de mère en fille

L’allaitement maternel était autrefois la seule possibilité de survie des nourrissons et son arrêt faisait courir un risque mortel.

« Le lait maternel, source naturelle de molécules aux propriétés anti-inflammatoires »

Le lait maternel contient des éléments anti-inflammatoires. Nous allons peut-être enfin accepter que la nature est bien faite.

Allaiter longtemps son enfant le rendrait plus intelligent et plus riche

D'après une étude brésilienne réalisée sur trente ans, les enfants nourris au sein pendant un an présenteraient un quotient intellectuel supérieur, suivraient une scolarité plus longue et auraient de meilleurs revenus une fois adultes que ceux n'ayant pas - ou moins - été allaités.

Les Françaises n'allaitent pas assez longtemps

Allaiter son enfant améliore sa santé et son niveau de vie. Les Françaises n’allaitent pas assez longtemps, il faudrait 6 mois au lieu de 4.

Le comportement de l'enfant influencé par sa flore intestinale ?

Des chercheurs ont trouvé une corrélation entre le tempérament des enfants et la composition de leur flore intestinale. Les bactéries du microbiome intestinal interagiraient avec les hormones du stress, chez les garçons comme chez les filles.