Sensibilisation au gluten : une nouvelle forme d’intolérance chez l’enfant

Commentaire de Olivier Soulier.

Lettre de la Médecine du sens N° 15.

La médecine commence à prendre conscience de l’intolérance au gluten de façon plus large et plus seulement dans le cadre restrictif de la maladie coeliaque et de l’allergie au blé. Cette étude est à ce titre très explicite. L’intolérance au gluten existe de façon générale, les signes sont cliniques avec des biopsies normales et seule l’exclusion soigne de façon efficace.

Il s’agit là d’une entité large et nouvelle. Je pense que l’usage majeur de gluten dans des semences modifiées à dépassé les limites d’adaptabilité des organismes, dévoilant ainsi des intolérences au paravent très faibles. Mais il faut aussi comprendre que l’adjonction de gluten dans tous les aliments par l’industrie agroalimentaire crée un effet d’overdose. Partout et modifié c’est trop pour le corps.

De façon symbolique le gluten pose le principe de la loi.

En quoi la loi que nous subissons tous les jours ne finit elle pas par devenir insupportable déclenchant des réactions véritablement organiques.

 L’ARTICLE :

http://www.jim.fr/medecin/actualites/medicale/e-docs/sensibilisation_au_gluten_une_nouvelle_forme_dintolerance_chez_lenfant__144165/document_actu_med.phtml

Jusqu’à ces dernières années, le spectre des maladies induites par le gluten comprenait la maladie coeliaque (MC) et l’allergie au blé (AB). Des données récentes suggèrent l’existence d’une autre forme d’intolérance, la sensibilisation au gluten non coeliaque (SG). En effet, certains individus souffrent, après ingestion de produits contenant du gluten, de symptômes dont certains ressemblent à ceux de la MC, mais sans les anticorps spécifiques, anti-endomysium (AAE) et anti-transglutaminase (tTG-IgA), ni les lésions intestinales. Ces symptômes disparaissent sous régime d’exclusion du gluten et réapparaissent sous régime normal. Le diagnostic est donc essentiellement clinique. Entité déjà connue chez l’adulte, elle pourrait être liée à une réaction non IgE dépendante.

Des pédiatres de Bari ont réunis 15 cas, comparés à 15 enfants souffrant de MC et 15 contrôles avec douleurs abdominales et dyspepsie. L’âge des 3 groupes de sujets était comparable, entre 8 et 12 ans. Les signes d’appel ont été une association claire entre l’ingestion de blé et les symptômes, et la disparition de ceux-ci sous régime d’exclusion. La réintroduction contrôlée du gluten a provoqué la rechute des symptômes dans un délai médian de 44 heures (38 à 80). Les plus fréquents étaient les douleurs abdominales (n = 12/15 ; 80 %), puis une diarrhée chronique (n = 11/15), une fatigue (n = 5), des ballonnements (n = 3), des douleurs des membres, des vomissements, une constipation (n = 3), des céphalées (n = 3), une hypotrophie (n = 2). Le tableau le plus commun était l’association douleurs abdominales et diarrhée chronique (8 cas ; 53 %).

Les anticorps anti-gliadine (AAG) IgG étaient présents chez 10 enfants sur 15 dans le groupe SG contre 13/15 dans le groupe MC et 2/15 dans le groupe contrôles, avec des titres moins élevés dans le groupe SG (en moyenne 21,6 vs 87,4 UA/mL pour les MC ; p < 0,001). Les AAG IgA étaient présents chez un enfant sur 15 dans le groupe SG contre 11/15 dans le groupe MC. Aucun enfant SG n’avait d’AAE ni de tTG-IgA. La recherche d’IgE spécifique anti-blé était négative dans les 3 groupes. A l’inverse des MC, les enfants SG n’avait pas de perturbations des paramètres biochimiques et nutritionnels. La détermination des groupes HLA a montré la présence du DQ2 chez les 15 patients ayant une maladie coeliaque et 7/15 des suejts ayant une SG. La biopsie intestinale, pratiquée 11 fois, n’a montré aucune lésion chez 9 enfants et des lésions histologiques minimes chez 2.

En conclusion, cette série montre l’existence de sensibilisation au gluten chez l’enfant identique à celle décrite chez l’adulte.

JJ Baudon

Références

Francavilla R et coll.: Clinical, serologic, and histologic features of gluten sensitivity in children. J Pediatr 2014 ; 164: 463-7.

Copyright © http://www.jim.fr