Sclérose en Plaque, un antibiotique, la minocycline, pourrait éviter le passage en phase active.

Commentaire. Cela pose une fois de plus des questions sur la physiologie des maladies. La SEP est-elle une maladie avec un facteur infectieux, ou infectieuse tout court ? On retrouve bien sûr des actions bactériennes ou des réactions à des bactéries. Chlamydia Pneumoniae, Pseudomonas aéruginosa. Des virus comme la mononucléose.

Quel est le rôle réel de ces agents infectieux, comment agissent les antibiotiques ? 

Faut il en donner ?

Je pense qu’il est important de bien comprendre au travers de cet exemple que toute maladie a à la fois un stress psychologique, une manifestation organique et un cofacteur microbien.

Rajoutons dans toutes les maladies dégénératives et inflammatoires chroniques, c’est une activation microbienne qui met en route le processus à cause aussi d’un trouble de perméabilité membranaire.

Que retenir de cela, que cette minocycline pose une pierre de plus à cette compréhension globale. Une pierre qu’il est important de marquer.

 

 

L’ARTICLE : 

SEP : on pourrait commencer par de la minocycline !

JIM – Dr Christian Geny – Publié le 03/07/2017

Agir précocement dans la sclérose en plaques (SEP) est devenu une évidence et tous les immunomodulateurs dont l’efficacité a été démontrée dans la forme rémittente ont été ensuite proposés avec succès pour remplir cet objectif. Toutefois ces produits ont parfois des effets indésirables graves et sont très onéreux. Plusieurs équipes sont à la recherche d’alternatives moins coûteuses. La minocycline est un antibiotique de la famille des tétracyclines qui possède des propriétés immunomodulatrices. Elle a une activité anti-inflammatoire, et anti-apoptique. Elle peut être utilisée dans cette indication au long cours car la résistance à cet antibiotique est rare et sa tolérance est plutôt bonne malgré un risque d’hypertension intra crânienne bénigne et de syndrome d’hypersensibilité.

Lire la suite de l’article (pour les abonnés au JIM) : http://www.jim.fr/medecin/actualites/medicale/e-docs/sep_on_pourrait_commencer_par_de_la_minocycline__166334/document_actu_med.phtml

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 171