Perturbateurs endocriniens : la France cède à l’Allemagne

Commentaire. La France autorise des perturbateurs endocriniens cancérigènes. Elle cède ainsi devant la pression de l’Allemagne et des grands lobbies chimiques. La France a pourtant longtemps été, avec les pays nordiques traditionnellement plus conscients, à la pointe de la lutte contres ces toxiques très dangereux.

A peine quelques jours après l’arrivée du Président Macron et de Nicolas Hulot elle accepte l’inacceptable. Bravo !

Si vous rajoutez l’obligation de 11 vaccins, vous commencez à comprendre quels sont les lobbies qui gouvernent et ont mis leur alliés dans la place.

Déception profonde Mr Hulot !

 

L’ARTICLE :

Définition européenne des perturbateurs endocriniens : la France cède à l’Allemagne

Psychomédia – Publié le 4 juillet 2017

« “Après des années de lobbying” », les critères de définition des perturbateurs endocriniens ont été adoptés par la Commission européenne grâce à un revirement de la France, rapporte Le Monde.

Celle-ci s’opposait « “depuis plus d’un an, aux côtés du Danemark et de la Suède, à un texte jugé trop peu protecteur de la santé publique et de l’environnement (…). Berlin, favorable à une réglementation peu contraignante pour l’industrie, a eu gain de cause.” »

Lire la suite de l’article : http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2017-07-04/perturbateurs-endocriniens-definition-europeenne

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 171