Ordre des médecins, rien ne va plus

Commentaire. Cette institution souvent critiquée pour ses pratiques et sa rigidité est au coeur de plusieurs attaques. Elle a toujours traité par l’exclusion tous les membres qui ont osé la contester, garante se dit-elle d’un certain ordre, s’appuyant sur le code de déontologie.

Nous vous rapportons des éléments de façon factuelle, sans prendre position.

Seulement voilà, le conseil d’état vient de le contester en montrant dans son rapport de nombreuses irrégularités. Embêtant pour une institution chargée de maintenir l’orthodoxie.

Le président, après avoir crié au scandale et à l’inexactitude, se décide à trainer devant ses institutions plusieurs de ses membres éminents. Technique du fusible bien connu en politique ou début de prise de conscience.

Coluche disait : “Un policier arrêté… par des voleurs, non par des policiers”.

Des membres de l’ordre des médecins, et pas des moindre, son ex-président et un vice-président. 

Après avoir crié des cris d’orfraie, face au rapport de la cour des comptes, déclarant toutes ces accusations injustifiées, le président se décide à porter plainte contre certains de ses membres.

Est ce sincère ou de circonstance ? Quelle est la parole juste de la part du président ?

 

L’ARTICLE :

L’Ordre porte plainte contre son ancien président et un ex vice-président

EGORA – Par Sandy Bonin le 06-02-2020

Le rapport de la Cour de compte continue de faire trembler les murs de l’institution ordinale. Le Conseil national de l’Ordre des médecins a décidé de porter plainte devant la juridiction ordinale contre deux élus et deux anciens élus du Conseil national. Le Dr Jacques Lucas, le Dr Michel Legmann ou le Dr Jean-Michel Beral font partie des médecins visés.

Après la publication de la Cour des Comptes, le président du CNOM Patrick Bouet a mis en place une commission d’enquête pour étudier les suites à donner à quatre situations individuelles évoquées dans le rapport. Il a été décidé ce jour de porter plainte devant la juridiction ordinale contre deux élus et deux anciens élus du Conseil national.

Lire la suite de l’article : https://www.egora.fr/actus-pro/deontologie/55742-l-ordre-porte-plainte-contre-son-ancien-president-et-un-ex-vice?nopaging=1

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 283