Notre mode de vie appauvrit notre microbiote

Commentaire. Entre une plante qui l’améliore et notre mode de vie qui le dégrade. Encore une fois le système microbien est au coeur de notre santé. Cela fait 50 ans que la médecine et l’agro-industrie joue avec. Logique que nous en payons les conséquences.

 

L’ARTICLE :

“Notre mode de vie appauvrit la diversité de nos microbes »

Sciences et Avenir – Par Elena Sender le 15.12.2019 à 11h00

Interview de Joël Doré, directeur de recherche Inra (Institut national de la recherche agronomique), sur la diversité des bactéries qui peuplent notre corps. Cet article est issu du magazine Sciences et Avenir n°874 daté décembre 2019.

Sciences et Avenir : Buccal, intestinal… combien de microbiotes avons-nous ?

Joël Doré : À la naissance par voie basse, le bébé reçoit des milliards de microbes de sa mère, puis de l’environnement, qui vont coloniser son organisme. Se développent alors différents microbiotes, c’est-à-dire des populations autochtones et permanentes de bactéries : cutané, buccal (jusqu’aux poumons), urogénital, et quatre microbiotes intestinaux différents selon la partie du tube digestif considéré. C’est une parfaite symbiose ! On offre à ces microbes le vivre et le couvert. En retour, ils produisent des nutriments utiles, stimulent notre système immunitaire et empêchent des agents pathogènes de s’installer.

Lire la suite de l’article : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/os-et-muscles/interview-joel-dore-directeur-de-recherche-inra-directeur-scientifique-de-l-unite-metagenopolis-institut-micalis-inra-agroparistech-universite-paris-saclay-notre-mode-de-vie-appauvrit-la-diversite-de-nos-microbes_139456

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 286