MÉLANIA TRUMP Fervente partisane du mouvement anti-vaccination

Commentaire. Surprise, Mélania Trump est contre les vaccins. Elle fait clairement le lien entre les vaccins et l’autisme. Elle parle de son expérience de maman. Du choix de Donald et d’elle de ne pas vacciner leur fils. Des conséquences sur les enfants. Quand la femme la plus puissante du monde nous révèle ses croyances profondes, c’est peut être une révolution qui s’annonce.

 

L’ARTICLE :

Le 19 juillet 2016, la très jolie Mélania Trump, qui vient de devenir Première Dame des Etats-Unis, s’est présentée sur scène pour approuver de manière grandiose la campagne controversée de son mari. Au cours de son brillant discours, elle clama : Ils nous disent : «Vaccinez vos enfants». C’est absolument «sans danger». Ils osent dire que c’est absolument sans danger. Le seul problème c’est que ces «ILS» ne font pas vacciner leurs propres enfants.

Mélania, qui est originaire d’une région rurale de Slovénie est sur le point de devenir l’une des femmes les plus puissantes du monde. Trump est présenté comme raciste, xénophobe et misogyne, des caractères que la simple présence de son épouse semble totalement gommer. Elle est femme, immigrante ; elle ouvre la porte à une nouvelle culture.

Mélania sert des objectifs qui dépassent son rôle de femme de candidat à la présidence.

Mais son discours de ce jour-là l’a faite monter en flèche. Et c’est d’une manière attachante qu’elle a parlé de son mari comme d’un «homme qui ne renonce jamais».

Mélania est philanthrope, et elle a décidé de mettre un coup de pied dans la fourmilière vaccinale. En 2006, Mélania a donné naissance à un fils, Barron William Trump. Elle et Donald décidèrent de ne pas vacciner leur enfant comme le recommandait le programme du CDC.

Alors que Mélania est restée jusque là assez silencieuse sur la question, Donald, lui, ne s’est pas privé d’aborder le sujet quand il déclare : «Dans ma jeunesse, l’autisme n’était vraiment pas un problème». Et maintenant, tout d’un coup, nous avons affaire à une épidémie. Chacun a sa théorie. Moi, j’ai la mienne parce que j’ai de jeunes enfants. On administre aujourd’hui massivement des vaccins en une seule fois. Je pense vraiment que tout cela agit d’une manière ou d’une autre sur les enfants». «Quand on administre en une seule fois 10 ou 20 vaccins à un enfant de 20 ou 30 livres, cela représente une injection gigantesque de produits, et cela ne peut être neutre». «Maintenant, il y a des groupes qui sont d’accord avec cela; d’autres qui ne le sont pas».

On se demande si Mélania s’est faite virer par des pédiatres, comme c’est arrivé à de nombreux parents, pour ne pas avoir suivi à la lettre le calendrier vaccinal officiel ? Il est un fait que les riches se permettent de rejeter certains vaccins ou les évitent complètement.

Profitant que son mari Donald Trump prenne la présidence d’un des pays les plus puissants au monde, Mélania paraît déterminée à prendre des responsabilités dans le domaine de la santé (chose tout à fait normale pour les Premières Dames) et en particulier des obligations vaccinales. Espérons qu’elle pourra continuer dans ce sens.

Contrinfo n° 73 – Nov 2016

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 141