Médicaments inefficaces, ces homéopathes qui accusent Boiron

L’homéopathie apparaît tous les jours un peu plus dans son coté novateur.
Dans le même temps elle est de plus en plus attaquée. De nombreuses techniques ont été utilisées pour tenter de réduire le développement de l’homéopathie. L’application de nouvelles normes européennes du médicament totalement inadaptées à la structure de l’homéopathie. La suppression du secteur 2 a rendu l’exercice de l’homéopathie plus difficile ou très mal remboursé pour les patients. Beaucoup d’écoles ont étés de ce fait désertées et nous ne sommes plus à l’époque où j’étais étudiant et où nous avions des promotions de futurs homéopathes de plus de 100 par an et par fac.
Le nombre des homéopathes diminue de façon dangereuse et la relève n’est plus concrètement assurée. Alors que dans de nombreux autres pays l’homéopathie est en plein essor. Il y a en Inde plus d’homéopathes que de médecins en France.
Mais le pire du pire ; les laboratoires homéopathiques sont frappés de la folie financière et rentabilité qui affecte le monde entier et pousse la planète à la destruction. Boiron en premier après avoir racheté de nombreux labos est en train d’étrangler l’homéopathie en reduisant le nombre de remèdes a but de “rentabilité”.

A tous les amateurs, soyons conscient de ce qui se passe.

Olivier Soulier.

Lettre de la Médecine du sens N° 15.

Article-BOIRON-LyonCapitale