Levothyrox : polémique sur de la bioéquivalence de la nouvelle formule

Commentaire. On avance vers l’origine du problème malgré les dénégations tant du laboratoire que des autorités légales sensées protéger les citoyens.

Quand un médicament change de formule, il faut assurer la bio équivalence.

Or, pour le changement de formule du Levothyrox, il semble que le changement d’excipient n’ait pas assuré une réelle bio équivalence, mais que l’étude n’a pas permis de mettre en évidence les réactions particulières de certaines personnes. 

 

L’ARTICLE :

Levothyrox : polémique autour de la bioéquivalence de la nouvelle formule

Futura Sciences – Marie-Céline Ray Journaliste – Publié le 23/08/2019

Deux publications récentes mettent en cause l’étude de bioéquivalence qui a permis à Merck de remplacer l’ancienne formule du Levothyrox par la nouvelle en 2017. Les moyennes obtenues lors de cette étude masqueraient la réalité des situations individuelles.

En France, environ 2,5 millions de personnes prennent de la lévothyroxine, en grande majorité sous la forme de Levothyrox. Une nouvelle formule de ce médicament est arrivée dans les pharmacies en mars 2017. Seuls les excipients changeaient, le lactose de l’ancienne formule étant remplacé par le mannitol et l’acide citrique. Ce changement de formule a été justifié par le souci d’avoir une meilleure stabilité du produit.

Lire la suite de l’article : https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-levothyrox-polemique-autour-bioequivalence-nouvelle-formule-68963/#xtor=EPR-17-%5BQUOTIDIENNE%5D-20190824-%5BACTU-Levothyrox-:-polemique-autour-de-la-bioequivalence-de-la-nouvelle-formule%5D

 

Article paru dans la Lettre Médecine du sens n° 262