Les pangolins, mammifères les plus braconnés au monde, désormais protégés

Il a hérité du titre peu envié de mammifère le plus braconné au monde. Le pangolin, menacé d’extinction en raison de ses écailles qui en font un animal unique au monde mais également la source de tous les trafics, vient de voir son horizon se dégager. Mercredi 28 septembre, les 183 Etats membres de la Convention internationale sur le commerce d’espèces sauvages menacées d’extinction (Cites), réunis pour douze jours à Johannesbourg (Afrique du Sud), ont décidé de lui accorder le plus haut degré de protection : le fourmilier d’Afrique et d’Asie du Sud-Est a été inscrit à l’annexe I de la Cites, qui interdit le commerce international des espèces menacées d’extinction. Il figurait jusqu’à présent à l’annexe II, qui autorise, en le réglementant, le commerce des espèces vulnérables.

« C’est un immense succès et une rare bonne nouvelle pour l’une des espèces les plus menacées au monde, s’est réjouie dans un communiqué Ginette Hemley, la chef de la délégation du Fonds mondial pour la nature (WWF). Cette protection totale écarte toute question relative à leur commerce légal et rendra la tâche plus difficile aux trafiquants qui seront plus lourdement sanctionnés. »

[…] Voir l’article en entier