Les nanoparticules de Dioxyde de Titane E 171. Elles tuent les vaches et pourquoi pas vous ?

Commentaire. Les nanoparticules de Dioxyde de Titane E 171. Présentes dans l’alimentation, les peintures et un peu partout elles servent à blanchir. Depuis quelques années le E171 est sur la sellette comme agent cancérigène et autre 

Lettre Médecine du Sens n° 172 – Lien : https://www.lessymboles.com/loxyde-de-titane-e171-nano-particule-qui-sert-a-blanchir-aliments-et-dentifrices-apparait-comme-cancerigene/

Autres articles sur le E171 : https://www.lessymboles.com/?s=E171 

Le Dioxyde de Titane est produit depuis 1922, mais c’est plus récemment qu’il l’est sous forme de nanoparticules. Après le décès mystérieux de tout un troupeau de vaches un journaliste mène l’enquête. Après avoir éliminé toutes les pistes il arrive à l’usine toute proche qui fabrique le dioxyde de titane.

Le problème c’est que la recherche dans les animaux décédés ou vivants est négative, par contre elle est très positive dans l’air. Lisez cet article le dioxyde de Titane apparait bien comme la cause du décès de tout un troupeau de vaches.

Cela pose des questions importantes, 

Nous en mangeons tous les jours dans notre alimentation. Si cela peut tuer des vaches et nous alors.

Mais surtout les nanoparticules passent au travers des analyses classiques biologiques.

Donc cela nous tue, mais cela ne se voit pas.

Gilles Eric Séralini en parlera au Congrès ‘Soigner l’Homme, Sauver la Terre’ à Aix-les-Bains les 3 & 4  février 2018.

 

L’ARTICLE :

Des nanoparticules auraient causé la mort de dizaines de vaches dans le Haut-Rhin

Reporterre – 9 novembre 2017 / Martin Cadoret (Reporterre)

Quasiment tout un troupeau, situé à proximité d’une usine produisant des nanoparticules, a mystérieusement succombé entre 2014 et 2016. L’enquête indique que les particules de dioxyde de titane – qui sont utilisées dans l’alimentation – pourraient être impliquées. Reporterre révèle l’affaire.

C’est l’aboutissement de deux ans d’une enquête minutieuse… Les victimes ? Plus de 70 vaches d’un cheptel situé à Roderen, dans le Haut-Rhin, sur l’exploitation d’un agriculteur reconnu par ses pairs.

Lire la suite de l’article : https://reporterre.net/Des-nanoparticules-auraient-cause-la-mort-de-dizaines-de-vaches-dans-le-Haut

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 185