Les mères allemandes vont devoir avouer si un enfant est né d’une relation extraconjugale

Commentaire. La loi allemande obligera la femme en couple à révéler qui est le père de l’enfant quand cela n’est pas son partenaire officiel. Cela mettra fin à ces situations si fréquentes où des enfants sont élevés sans que ni l’homme ni l’enfant sachent que leur lien de filiation est un mensonge.

Cela permet surtout à l’enfant d’avoir le droit absolu de connaitre ses origines.

La loi danoise avait déjà il y a quelques années osé cette clarté. 

Voilà que les allemands le font. A quand la France ?

L’article pose aussi la question de la fréquence de cette situation, et voilà bien un problème. Il y a 25 ans Evelyne Sullerot dans le livre « Quel père, quel fils » parlait de 16 enfants sur cent. Pas mal.

 

L’ARTICLE :

L’Allemagne va introduire une loi contraignant les femmes à avouer à leur conjoint le nom du géniteur de leur enfant, afin que le père biologique puisse assumer sa part de responsabilité financière. 

L’Allemagne est sur le point d’introduire une loi pour contraindre les femmes à avouer à leur conjoint le nom du géniteur d’un enfant né dune relation extraconjugale. Le ministre de la Justice Heiko Maas a déclaré lundi 29 août qu’un projet de loi devrait être adopté mercredi 31 août en conseil des ministre avant d’être soumis au Parlement, dans l’optique de faire participer le géniteur aux frais d’entretien de l’enfant:

“Nous voulons assurer davantage de droits et de moyens de recours légaux aux “faux pères”. La mère ne doit pouvoir garder le silence que s’il y a des raisons très sérieuses de ne pas identifier le père biologique”.

Les femmes contraintes de dévoiler le noms de leurs amants

En vertu de ce texte, un homme contestant sa paternité pourra contraindre sa partenaire à dévoiler le nom du ou des amants fréquentés au moment de la conception d’un enfant et ainsi établir qui est le père biologique.

Le ministre n’a pas dans l’immédiat précisé quelle sanction pourrait viser une femme refusant de révéler l’identité du père biologique de son enfant. Il n’a pas non plus communiqué de chiffres permettant d’évaluer le nombre des famille concernées.

http://www.bfmtv.com/international/les-meres-allemandes-vont-devoir-avouer-si-un-enfant-est-ne-d-une-relation-extraconjugale-1031113.html

 

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 129