Les fonds de pensions chargés de l’environnement, incroyablement dangereux !

Commentaire. Le loup dans la bergerie ou le renard dans le poulailler comme dit Le Point. Black Rock nommé par le parlement européen pour s’occuper de l’environnement. Un des plus gros fonds de pensions au monde, symbole du capitalisme financier le plus destructeur de l’environnement. 

Le monde marche sur la tête.

Pourquoi pas Harvey Weinstein aux droits de la femme ? Bachar El Assad aux droits de l’homme, et le père Preynat aux droits des enfants ?

Ces fonds de pensions qui sont des prédateurs financiers sauvages sont parmi les grands générateurs de la destruction planétaire. Ils sont le symbole, avec les banques d’affaires, du néolibéralisme financier sauvage qui détruit la planète.

 

 

L’ARTICLE :

« Un renard dans le poulailler » : quand BlackRock devient conseiller environnement de l’UE

L’UE a choisi le gestionnaire d’actifs pour l’aider à intégrer les facteurs environnementaux dans la supervision bancaire, révèle « The Guardian ».

Par LePoint.fr – Publié le 14/04/2020 à 15:47

À chaque mois sa polémique pour BlackRock. Après avoir été cloué au pilori en France pour ses conseils probusiness au gouvernement en pleine réforme des retraites, le spécialiste mondial de la gestion d’actifs est désormais critiqué pour avoir enfilé un nouveau costume qui, pour nombre de ses contempteurs, ne lui sied guère : celui de conseiller sur l’environnement pour l’Union européenne.

La firme américaine devra plancher sur la question suivante : comment le Vieux Continent pourrait intégrer au mieux les facteurs environnementaux et sociaux dans la supervision bancaire  ? La Commission européenne, à l’origine de l’appel d’offres, versera 550 000 euros à BlackRock pour cette étude.

Lire la suite de l’article : https://www.lepoint.fr/economie/un-renard-dans-le-poulailler-quand-blackrock-devient-conseiller-environnement-de-l-ue-14-04-2020-2371396_28.php

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 293