Les décès de causes cardiaques en augmentation durant la période de Noël

Commentaire. Noël,  il y a ceux qui aiment et ceux qui détestent.

Et vous ? Vous le sentez comment.

Noël c’est avant tout la grand messe familiale. Alors la question c’est : la famille c’est comment pour vous ? Si c’est bien vous aimerez, sinon vous ferez partie de ceux qui fuient Noël.

Le problème c’est tous ceux qui au fond ne sont pas bien, mais qui traversent quand même Noël en famille, ou seul.

C’est l’occasion de la mise en évidence de souffrances cachées, ou non, parfois même déniées. On comprend alors pourquoi il peut y avoir à Noël plus d’infarctus. Maladie de ceux qui ne se sentent pas vraiment aimés, ou qui ne le sont carrément pas.

Et les études montrent bien que cela n’est dû ni au froid, ni à la grippe.

Plus de décès de causes cardiaques en période de Noël.

 

L’ARTICLE :

Plus de décès de causes cardiaques à Noël et au Nouvel an

Psychomédia Publié le 24 décembre 2016

Les décès de causes cardiaques augmentent durant la période de Noël et du Nouvel an, et ce, indépendamment de la hausse qui est liée à l’hiver et au froid, selon une étude publiée dans le Journal of the American Heart Association (JAHA).

Lire la suite de l’article : http://www.psychomedia.qc.ca/psychologie/2016-12-24/hausse-deces-cardiaques-fetes

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 189