Le Pr Perronne est exclu de son poste de vice-président de la Fédération Française contre les Maladies Vectorielles à Tiques

Commentaire. Le Pr Perronne est exclu de son poste de vice-président de la Fédération Française contre les Maladies Vectorielles à Tiques (FFMVT).

BFM TV en fait ses gros titres alors que c’est un élément mineur  face à la qualité et aux titres du Pr Perronne.

 

L’ARTICLE :

CHRISTIAN PERRONNE DÉMIS DE SES FONCTIONS AU SEIN DE LA FÉDÉRATION SUR LA MALADIE DE LYME EN RAISON DE PROPOS COMPLOTISTES

BFM TV – Clarisse Martin – Le 20/10/2020 à 13:28

Le médecin occupait les fonctions de vice-président et président du Conseil scientifique de la Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques.

Le professeur Christian Perronne, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine) ne sera plus vice-président de la Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques (FFMVT) ni président de son conseil scientifique, sur décision du conseil d’administration de la Fédération, a annoncé la structure dans un communiqué publié lundi.

En cause, des propos tenus par le médecin sur Sud Radio le 15 octobre dernier ainsi que l’engagement public du médecin au côté de l’association BonSens, “aux valeurs étrangères à l’éthique de la FFMVT”, indique le communiqué.

Lire la suite de l’article : bfmtv.com/sante/christian-perronne-demis-de-ses-fonctions-au-sein-de-la-federation-sur-la-maladie-de-lyme-en-raison-de-propos-complotistes_AN-202010200179.html

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 316