Le fructose ajouté transforme le foie des enfants en “foie gras”

L’ARTICLE :

Supprimer le fructose ajouté de l’alimentation des enfants permet de diminuer l’accumulation de graisses dans le foie en seulement 10 jours

Juliette Pouyat – Mardi 07 Avril 2015

Une nouvelle étude montre que réduire la quantité de fructose consommée par les enfants –mais pas les calories- permet de diminuer l’accumulation de graisses dans le foie et la transformation du sucre en graisse dans le foie. Ces résultats ont été présentés au meeting annuel de l’Endocrine Society début mars 2015 à San Diego.

Lire : comment le fructose fait manger plus

Le fructose est le sucre que l’on trouve dans les fruits et dans le miel à l’état naturel. Sous cette forme, il ne pose pas de problème à l’organisme. Mais il est utilisé par l’industrie pour sucrer de nombreux aliments, pur ou associé à du glucose (sirop de glucose-fructose, sirop de maïs à haute teneur en fructose). On le trouve dans de nombreuses boissons sucrées. Il a remplacé peu à peu le sucre « normal » – le saccharose composé d’une molécule de glucose et d’une molécule de fructose- en raison de son plus grand pouvoir sucrant pour un coût inférieur.

Lire : petite histoire du sirop de glucose-fructose

Ce fructose ajouté est métabolisé dans le foie. Il induit une résistance à l’insuline, un stress oxydant et une infiltration graisseuse du foie (stéatose hépatique non alcoolique), trois événements qui peuvent conduire au surpoids, à l’augmentation du sucre sanguin (glycémie) et au diabète.

Les études montrent que des apports élevés en sucre –et particulièrement en fructose- sont associés à l’accumulation de graisses dans le foie et avec l’hypertriglycéridémie, qui augmentent le risque de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires.

« La conversion de sucre en graisse dans le foie -connue sous le nom de lipogenèse de novo-pourrait être un mécanisme pathogène important chez les enfants conduisant à l’accumulation graisseuse au niveau du foie mais qui pourrait être inversée par la restriction de fructose » explique le Dr Jean-Marc Schwarz, auteur de l’étude.

Pour cette étude, les chercheurs ont recruté 40 enfants obèses –garçons et filles- âgés de 9 à 18 ans qui mangeaient régulièrement des aliments riches en sucre, bonbons, boissons aux fruits, boissons. Leur apport moyen en fructose était d’au moins 50 g par jour. Les enfants présentaient au moins un trouble de syndrome métabolique.

Les chercheurs ont fourni les repas des enfants pendant 10 jours en maintenant leurs apports caloriques habituels mais en remplaçant les sucres ajoutés par d’autres glucides. Les enfants ont été pesés quotidiennement et leurs apports ont été ajustés pour maintenir leur poids initial. Grâce à des traceurs isotopiques placés dans les aliments, les chercheurs ont déterminé la conversion du sucre en graisse dans le foie. Le pourcentage de graisse dans le foie a également été déterminé.

Après 10 jours de restriction en fructose, la conversion du sucre en graisse dans le foie a diminué de plus de 40% et le niveau d’accumulation de graisses dans le foie a diminué de plus de 20%.

« Il y a 2 principales conclusions à cette étude. La première est que, même lorsque l’apport en calories et le poids ont été maintenus constants, la restriction en fructose améliore la synthèse et le stockage des graisses au niveau du foie. La deuxième est que cette amélioration se produit très rapidement, dans les 10 jours, ce qui nous a beaucoup surpris » explique le Dr Robert H. Lustig, professeur de pédiatrie à l’Université de Californie (San Francisco).

« Supprimer les boissons et les aliments transformés qui contiennent du fructose est un moyen très efficace pour améliorer les lipides sanguins et diminuer les effets néfastes sur la santé. Eliminer les aliments et les boissons avec sucre ajouté pourrait potentiellement avoir des avantages importants en termes de santé publique, améliorer les perspectives de santé des enfants ainsi que leur espérance de vie » conclut le Dr Schwarz.

L’avis de LaNutrition.fr. Les résultats de cette étude montrent qu’à calories équivalentes, les effets sur la santé sont différents en fonction des aliments, et notamment des nutriments, qui apportent les calories. Le choix des aliments est important car ils ne contribuent pas tous de la même façon au syndrome métabolique et à l’accumulation de graisses dans le foie. Cette étude porte sur le remplacement du fructose par d’autres glucides. Il faut noter cependant que ces autres glucides peuvent aussi être à l’origine de l’accumulation de graisses dans le foie, notamment s’ils sont à index glycémique (IG) élevé. On peut supposer qu’en plus de supprimer le fructose de l’alimentation des enfants, si les chercheurs avaient aussi diminué le saccharose, la quantité de glucides –ou s’ils avaient choisi des glucides à index glycémique bas ou modéré- ils auraient obtenu de meilleurs résultats encore.

Lire : les féculents transforment notre foie en …foie gras

Source

Jean-Marc Schwarz, Susan M Noworolski, Michael J Wen, Grace Marie Jones, Ewan Sinclair, Artem Dyachenco, Viva Tai, Moises Velasco Alin, Ayca Erkin-Cakmak, Alejandro Gugliucci, Kathleen Mulligan, Robert H Lustig. Isocaloric Fructose Restriction for 10 Days Reduces Hepatic De Novo Lipogenesis and Liver Fat in Obese Latino and African American Children, ENDO 2015.