Le Dupixent, nouveau médicament contre l’eczéma, blockbuster annoncé de Sanofi

Commentaire. Génial, Sanofi va nous faire payer 34 000 euros par an pour soigner les eczémas. Quand on sait à quel point cela se soigne bien et pas cher entre l’homéopathie et la simple suppression du lait. On comprend que la bourse se réjouisse. 4 Milliards de budget potentiel. 34 000 euros c’est 2833 euros par mois et par personne.

Il est vrai qu’avec l’augmentation de la toxicité des aliments on voit apparaitre des intolérances alimentaires qui peuvent aggraver les eczémas. Donc c’est génial, l’industrie alimentaire nous intoxique et l’industrie pharmaceutique gagne des fortunes. C’est une affaire qui tourne.

Attention notre cher petit Macron est le chantre de ces industries, on a pas fini si on écoute ses sirènes.

 

L’ARTICLE :

Le géant pharmaceutique français pourrait dépasser 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires avec le Dupixent, codéveloppé avec l’américain Regeneron, dès 2019.

C’est une maladie de peau très handicapante pour ses victimes. Entre la peau sèche, les éruptions cutanées, les démangeaisons intenses et persistantes, les rougeurs, les suintements ou saignements, la dermatite atopique, une forme sévère de l’eczéma, gâche la vie de milliers de personnes à travers le monde. Mais, depuis mercredi 29 mars, les quelque 300 000 adultes américains souffrant de cette maladie de peau peuvent bénéficier d’un nouveau biomédicament, le Dupixent. Lors des essais cliniques, il a permis de soulager 70 % des patients.

L’agence américaine du médicament (Food and Drug Administration, FDA) a officiellement autorisé le lancement de ce traitement biologique codéveloppé par le français Sanofi et l’américain Regeneron. En 2014, les deux groupes pharmaceutiques avaient obtenu que le dupilumab, le nom de la substance active du Dupixent, soit considéré comme une « percée thérapeutique », appellation leur permettant d’accélérer la procédure d’homologation du premier traitement biologique pour cette affection. Sur le Vieux Continent, le biomédicament ne devrait être autorisé qu’au plus tôt à la fin de l’année.

L’histoire ne fait que commencer

« Le dupilumab est un anticorps monoclonal humain conçu pour inhiber spécifiquement la signalisation hyperactive de deux protéines clés, IL-4 et IL-13, qui sont, selon toute vraisemblance, les principaux facteurs de l’inflammation sous-jacente permanente caractéristique de la dermatite atopique », explique Gianluca Pirozzi, qui a dirigé le développement de la molécule chez Sanofi. Le prix de gros du Dupixent – avant remboursement et rabais fait aux assurances – est affiché à 37 000 dollars (34 406 euros) par an et par patient, annonce Sanofi. Selon le consensus des analystes, publié par Vara Research, le géant français pourrait dépasser 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires avec le Dupixent dès 2019, ce qui en ferait un « blockbuster ».

LE MONDE ECONOMIE | 30.03.2017 à 11h26 • Mis à jour le 30.03.2017 à 11h37 | Par Philippe Jacqué

http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/03/30/le-dupixent-nouveau-medicament-contre-l-eczema-blockbuster-annonce-de-sanofi_5103240_3234.html

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 159