Le clitoris ne servirait pas qu’au plaisir féminin

Commentaire : Le grand inconnu et méconnu.

Anatomiquement il n’est pas simplement un petit bouton mais 10 fois plus grand dans sa partie cachée. Mais en plus il a beaucoup d’autres fonctions, en particulier il aide les spermatozoïdes et par là, la fécondité. (En favorisant leur mobilité et en régulant l’acidité vaginale qui leur est nocive)

Ce qui veut dire en clair, avoir du plaisir aide les spermatozoïdes et augmente la fécondité.

C’est en fait une idée sympa de dire qu’une femme soit plus féconde avec un homme avec lequel elle a plus de plaisir. C’est pas ça qu’on appellerait les enfants de l’amour ?


L’article :

L’utilité du clitoris pourrait avoir été démasquée ! Il existait d’ores et déjà deux théories sur la fonction du clitoris, mais après analyse des différentes conséquences physiologiques de l’excitation et de l’orgasme féminins, un chercheur anglais propose une troisième hypothèse bien étayée.

Quand les hommes jouissent, ils libèrent des spermatozoïdes essentiels pour la reproduction. Quand les femmes jouissent… ce n’est que du plaisir ! Or, le clitoris est un organe entièrement dédié à l’orgasme féminin. Vraisemblablement inutile pour la reproduction, pourquoi a-t-il été sélectionné par l’évolution ? Cette question taraude les scientifiques. S’ils ne sont toujours pas d’accords, deux théories sortent du lot.

La première théorie stipule que le clitoris serait un outil très performant pour sélectionner le meilleur partenaire sexuel. Quant à la seconde, elle explique que le maître du plaisir féminin ne serait qu’une relique. En effet, lors de la formation de l’appareil génital du fœtus, les premières phases sont identiques pour les deux sexes. Autrement dit, à ce stade, l’enfant n’est pas encore fille ou garçon, l’appareil génital commence par se développer de la même façon. Par la suite, il se différencie pour correspondre soit à un clitoris soit à un pénis. Ainsi, contrairement à la pensée utilitariste qui clame que toute fonction a été sélectionnée par l’évolution pour son utilité, le clitoris pourrait simplement ne pas avoir été éliminé par cette même évolution car il ne présente aucun désavantage.

Lire la suite : https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/clitoris-clitoris-ne-servirait-pas-quau-plaisir-feminin-78263/#xtor=EPR-57-[ALERTE]-20191108