L’alcool donne faim, mais pourquoi ?

Commentaire. L’alcool donne faim, mais pourquoi ? Ce n’est pas en raison de sa richesse en calorie, mais il agit directement sur certaines cellules du cerveau (hypothalamus) en augmentant les désirs alimentaires.

 

L’ARTICLE :

Dans une étude révélée par la revue Nature , des chercheurs du Francis Crick Institute et du University College de Londres ont tenté d’expliquer pourquoi l’alcool, alors que c’est l’aliment le plus calorique après la graisse, donnait faim.

On pourrait en effet se dire que , puisque l’alcool est hypercalorique, les signaux de faim devraient être inhibés et donc que nous devrions manger moins. Oui mais voilà, force est de constater que les personnes alcoolisées ont plutôt tendance à se jeter sur les aliments, et les plus gras s’il vous plaît.

Par des expériences sur les souris, ces chercheurs se sont intéressés aux éléments de base des circuits d’alimentation du cerveau ( cellules AGRP de l’hypotalamus), qui sont normalement activés en cas de famine ou de faim intense. Ils ont pu établir que ces neurones affichaient une hyperactivité cérébrale en cas de consommation d’alcool, ce qui corrobore certaines études associant alcool et obésité.

« Les cellules Agrp se retrouvent chez la souris et chez l’homme, et leur stimulation chimogénétique ou opto-génétique est suffisante pour provoquer une suralimentation rapide, même en l’absence de pénurie d’énergie »

L’étude s’est portée sur une simulation de « week-end alcoolique » ; pendant trois jours les souris ont été soumises à de hautes doses d’alcool par intraveineuse, pour éviter toute confusion de résultat avec un facteur de goût. Ainsi a-t-il pu être observé que les souris mangeaient 10 à 25% de plus quand elles étaient alcoolisées.

Les chercheurs ont ensuite bloqué les cellules Agrp par médication et ont ainsi pu observer que l’alcool n’avait plus de prise sur elles. Le même blocage sans l’absorption d’alcool n’entraîne pas de différence notoire sur la consommation alimentaire, suggérant ainsi que l’alcool active bel et bien les cellules de la faim chez nos petites souris.

« L’apport alimentaire a augmenté de façon significative et réversible pendant les jours de l’EtOH, et l’ampleur de cette augmentation était similaire chez les mâles et les femelles[…] Ces données suggèrent que la suralimentation induite par l’alcool est un phénomène biologique évolutif conservé sur les mammifères, indépendamment des croyances esthétiques et du conditionnement social. » nous disent ces chercheurs, et que cela pourrait expliquer les surconsommations alimentaires chez les personnes enclines aux boissons alcoolisées.

Si vous voulez perdre du poids ou garder la ligne, abstenez vous donc de boire. Même si ces recherches sont valables pour les souris, leurs applications aux humains est jugée plus que plausible.

RW Par Cerise Fleurtys

https://www.nature.com/articles/ncomms14014

http://www.nhs.uk/news/2017/01January/Pages/Study-reveals-how-alcohol-shifts-brain-into-starvation-mode.aspx

http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2017-06-13/alcool-appetit

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 168