La pensée extrême. Comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques

Commentaire. Le traumatisme des uns fait le traumatisme des autres. Finalement réfugiés et fanatiques ont des points en commun.

« Certaines croyances nous paraissent absurdes ou contre-productives seulement parce que nous ne faisons pas l’effort de reconstruire l’univers culturel qui les inspire ».

Un livre qui tente de nous expliquer comment nous arrivons au fanatisme.

 

L’ARTICLE :

Résumé

Comment expliquer la rationalité paradoxale de ceux qui s’abandonnent à la folie du fanatisme ? Gérald Bronner défait un certain nombre d’idées reçues sur leur profil et leurs intentions, à travers l’exploration d’un univers mental mal connu et qui, à juste titre, fait peur. En convoquant les travaux les plus récents de la sociologie, des sciences politiques et de la psychologie cognitive, son texte dessine un portrait inédit d’un mal qui ronge les démocraties contemporaines : la radicalisation des esprits. S’appuyant sur de nombreux exemples et expérimentations de psychologie sociale, il propose un descriptif des étapes qui conduisent au fanatisme et quelques solutions pour aider à la déradicalisation.

Sommaire

1. Les extrémistes sont-ils des fous ?
Étymologie et définitions ordinaires de l’extrémisme
La compréhension est-elle une forme de complicité ?
Rationalité et extrémisme
Qu’est-ce que la pensée extrême en ce cas ?

2. Comment devient-on extrémiste ?
Un escalier dont les premières marches sont toutes petites
Enserré dans un oligopole cognitif : l’adhésion par transmission
L’adhésion par frustration
L’adhésion par révélation/dévoilement

3. Résoudre l’énigme de la pensée extrême : le paradoxe de l’incommensurabilité mentale
L’extrémisme n’est pas une éclipse des convictions morales
La concurrence intra-individuelle
Présentation du paradoxe de l’incommensurabilité
Le paradoxe de Saint-Pétersbourg et la courbe des intérêts
Qu’en est-il de l’utilité en valeur ? Une expérimentation
Comment rendre compte de la possibilité même de cette incommensurabilité ?

Citations

Comme tous les phénomènes sociaux, la radicalisation religieuse ne peut se saisir pleinement qu’en ne voyant qu’elle constitue une hybridation entre des invariants mentaux et des variables sociales.

Certaines croyances nous paraissent absurdes ou contre-productives seulement parce que nous ne faisons pas l’effort de reconstruire l’univers culturel qui les inspire.

Il ne sert à rien de « faire penser de nouveau » les adeptes de l’extrémisme, car leur réflexion ne s’est jamais interrompue.

– See more at: https://www.puf.com/content/La_pens%C3%A9e_extr%C3%AAme_Comment_des_hommes_ordinaires_deviennent_des_fanatiques#sthash.wneUh0M8.dpuf

 

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 110