La demande de 120 médecins de mettre fin aux médecines alternatives

Commentaire. La demande de 120 médecins de mettre fin aux médecines alternatives.

Un collectif de 120 à 500 médecins, selon les informations, demande l’interdiction pure et simple des médecines alternatives. Quitte à ce que ce soit monstrueux, autant ne pas se gêner. Au-delà du côté grotesque de cette demande, il faut y voir une poussée profonde de l’obscurantisme, alliée à une volonté profonde des lobbys pharmaceutiques de supprimer toute forme de concurrence. Le drame des médecines alternatives, c’est qu’elles marchent et sont, de ce fait, très populaires. Si l’on veut être totalement cartésien, quelles sont les deux régions du monde les plus peuplées ? La Chine et l’Inde, avec la médecine chinoise et l’Ayurveda et ça marche depuis 4 à 6000 ans. L’Europe et l’Occident sont les parents pauvres de la médecine avec la médecine moderne. 

Je vous offre, dans ce sens, une présentation sur l’action de l’homéopathie dans le traitement des maladies épidémiques historiques. Très parlant.

Concrètement, ces médecins qui veulent qu’un médecin qui prescrive de l’homéopathie ne puisse plus être médecin, dans leur attitude sont-ils encore dignes d’être appelés médecin ? Ne faudrait-il pas envisager leur radiation du Conseil de l’Ordre ? Ils ne respectent, par leur position, aucune des règles du Code de Déontologie. Que connaissent-ils à l’homéopathie ? L’ont-ils déjà pratiquée ? Je ne connais aucun médecin qui l’ait apprise et pratiquée qui n’ait pas fini par la trouver extraordinaire. Nous pourrions peut-être les obliger à passer d’accusations sectaires et théoriques, à une vraie connaissance humaine. Cela ferait beaucoup de bien à la médecine et surtout aux patients. Ne faudrait-il pas justement rendre obligatoire un module et une pratique de l’homéopathie afin d’éviter de lire encore de pareilles âneries ? 

 

L’ARTICLE :

Cent vingt médecins appellent à mettre fin aux “médecines alternatives”

JIM – Aurélie Haroche

Paris, le lundi 19 mars 2018 – L’appel a été lancé sur Twitter par un internaute utilisant le pseudonyme Asclépios. Derrière ce nom se cache un « cardiologue remplaçant » également auteur de vidéos sur l’histoire de la médecine diffusées sur You Tube comme l’indique sa présentation. La semaine dernière, le praticien a invité ceux qui le suivent à participer à la rédaction d’une tribune sur les médecines “alternatives”. Derrière ce terme, sont rangées diverses pratiques, dont l’homéopathie, qui ne s’appuieraient pas sur des données scientifiques fiables pour confirmer leur efficacité, voire même leur innocuité.

Lire la suite de l’article : http://www.jim.fr/medecin/actualites/pro_societe/e-docs/cent_vingt_medecins_appellent_a_mettre_fin_aux_medecines_alternatives__170756/document_actu_pro.phtml

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 200