La Chloroquine serait efficace contre le coronavirus

Commentaire. Cet antipaludéen ancien aurait selon les chinois, qui ont reconnaissons-le une certaine expérience. Le Pr Didier Raoult s’était aussi prononcé dans ce sens récemment.

La chloroquine est aussi connue pour avoir des actions sur d’autres maladies

«  la chloroquine possède aussi des vertus anti-inflammatoires mises à profit dans le traitement de fond de la polyarthrite rhumatoïde ou du lupus érythémateux aigu disséminé ces dernières décennies. La chloroquine serait également capable d’interférer avec la glycosylation des récepteurs cellulaires du SARS-CoV2 et d’augmenter le pH endosomal nécessaire à la fusion entre le virus et la cellule ciblée ».

Evidement, elle ne coute pas cher, juste moins de 5 centimes le comprimé, soit environ 50 centimes pour un traitement. Je comprends le scepticisme des laboratoires qui espéraient vendre des produits très chers ou vacciner toute la population mondiale !

 

L’ARTICLE :

Covid-19 : la chloroquine est-elle efficace ?

JIM – Dr Philippe Tellier

Alors que le Covid-19 gagne du terrain de jour en jour au point de donner de plus en plus de consistance au spectre de la pandémie mondiale, la recherche d’un traitement efficace est plus qu’à l’ordre du jour. Le 17 février 2020, le Conseil d’Etat de la République populaire de Chine (RPC) a annoncé que la chloroquine, un médicament qui a fait ses preuves dans le traitement prophylactique et curatif du paludisme depuis 70 ans, avait démontré une certaine efficacité face à la pneumonie liée au SARS-Cov2. Cette prise de position officielle qui fait grand bruit sur les réseaux sociaux et dans les médias depuis quelques heures s’appuie sur les résultats de plusieurs études cliniques multicentriques non contrôlées (précisons le) brièvement résumées en ligne (et en quelques lignes)  dans la revue BioScience Trends Advance sous la forme d’une lettre à l’éditeur.

Lire la suite de l’article : https://www.jim.fr/medecine/actualites/medicale/e-docs/covid_19_la_chloroquine_est_elle_efficace__181861/document_actu_med.phtml

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 287