Il n’y a pas de « gène gay » déterminant la préférence sexuelle

Commentaire. Il n’y a pas de « gène gay » déterminant la préférence sexuelle. L’homosexualité est plus liée au vécu individuel.

 

L’ARTICLE :

Absence de “gène gay”, influence du vécu… Une nouvelle étude se penche sur ce qui détermine l’orientation sexuelle

Franceinfo avec AFP – Mis à jour le 30/08/2019 | 14:21 – publié le 30/08/2019 | 12:42

Comme être petit ou grand, ou plus ou moins intelligent, le fait d’aimer les hommes ou les femmes n’est pas défini par un seul gène, mais par de multiples régions du génome et, comme tout caractère humain complexe, par d’insaisissables facteurs non génétiques.

La génétique seule permet d’expliquer pourquoi vous avez les yeux marron ou bleus. Elle ne permet pas, en revanche, d’expliquer pourquoi vous êtes attirés par les hommes ou les femmes. Une étude d’une ampleur jusqu’alors inédite, réalisée par un groupe de chercheurs américains et européens, vient d’enterrer la théorie selon laquelle il existerait un “gène gay”.

Lire la suite de l’article : https://www.francetvinfo.fr/sante/biologie-genetique/absence-de-gene-gay-influence-du-vecu-une-nouvelle-etude-se-penche-sur-ce-qui-determine-l-orientation-sexuelle_3596481.html

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 263