Fra Angelico : “Lettre à un Ami”

“Ami,

il n’y a rien de ce que je pourrais vous offrir que vous ne possédiez déjà,

mais il y a beaucoup de choses que je ne puis vous donner

et que vous pouvez prendre.

Le ciel ne peut descendre jusqu’à nous,

à moins que notre cœur n’y trouve aujourd’hui même son repos.

Prenez donc le ciel.

Il n’existe pas de paix dans l’avenir

qui ne soit caché dans ce court moment présent.

Prenez donc la paix.

L’obscurité du monde n’est qu’une ombre.

Derrière elle, et cependant à notre portée, se trouve la joie.

Il y a dans cette obscurité une splendeur et une joie ineffables

si nous pouvions seulement les voir.

Et pour voir, vous n’avez qu’à regarder.

Je vous prie donc de regarder.

La vie est généreuse donatrice,

mais nous, qui jugeons ses dons d’après l’apparence,

nous les rejetons, les trouvant laids ou pesants, ou durs.

Enlevons cette enveloppe

et nous trouverons au-dessous d’elle une vivante splendeur,

tissée d’amour par la sagesse, avec d’abondants pouvoirs.

Accueillez-la, saisissez-la

et vous toucherez la main de l’ange qui vous l’apporte.

Dans chaque chose que nous appelons

une épreuve, un chagrin ou un devoir,

se trouve, croyez-moi, la main de l’ange ;

le don est là, ainsi que la merveille d’une présence sans ombre.

De même pour nos joies :

ne vous en contentez pas en tant que joies,

elles aussi cachent des dons divins.

La vie est tellement emplie de sens et de propos,

tellement pleine de beautés au-dessous de son enveloppe,

que vous apercevrez que la terre ne fait que recouvrir votre ciel.

Courage donc pour le réclamer.

C’est tout.

Mais vous avez du courage

et vous savez que nous sommes ensemble des pèlerins qui,

à travers des pays inconnus, se dirigent vers leur patrie.

Ainsi, en ce jour de Noël, je vous salue,

non pas exactement à la manière dont le monde envoie ses salutations,

mais avec la prière :

que pour vous, maintenant et à jamais,

le jour se lève et les ombres s’enfuient.”

Fra Angelico – Lettre à un ami

(image : détail du Couronnement de la Vierge, de Fra Angelico)